samedi, avril 17
Shadow

Kasaï : le député S. Mulamba dénonce le détournement de fonds alloués à la réhabilitation de la résidence du gouverneur

Dans une déclaration publiée, mardi 30 avril 2020, le député national Simon Mulamba Mpuntu dénonce le détournement des fonds alloués par le gouvernement provincial du Kasaï à la société chinoise, Master Info, pour la réhabilitation de la résidence officielle du gouverneur de province.

Simon Mulamba Ntumba relève que c’est depuis le mois de septembre 2019 que le gouverneur de province du Kasaï, Dieudonné Pieme, a attribué le marché de gré à gré pour la réhabilitation de sa résidence officielle.

L’élu du territoire de Tshikapa/Kamonia note que le contrat pour la réhabilitation de cette résidence était de 90 jours, après la clé à mains, soit au plus tard, au mois de décembre 2019.

Simon Mulamba affirme que le montant de 300.000 USD sur les 570.000 USD convenus, a été décaissé par le gouvernement provincial, en faveur de Master Info pour le début des travaux.

« À la date de livraison des matériels, la société a disparu dans la nature sur la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province, et les travaux sont abandonnés, alors que la résidence est déjà détruite », précise-t-il

Les fonds de la province dilapidés

En outre, la même société avait gagné aussi un marché de gré à gré de plus de 2.8 millions USD pour la construction de deux tours d’un bâtiment administratif pour le gouvernement provincial et un bâtiment administratif pour l’Assemblée provinciale du Kasaï.

Un grand bâtiment, Club Bisengo, qui abritait des différents services de l’État, a été détruit méchamment par ladite société, dans l’espoir de construire un nouveau bâtiment jumelé.

« Dommage, rien n’a été fait jusque-là. À la place, nous déplorons les pertes en vies humaines causées par la démolition hors normes », déplore le député Mulamba.

Il dénonce « la passivité de nos députés provinciaux qui sont incapable d’interpeller un membre du gouvernement provincial pour clarifier cette situation ».

Dans sa déclaration, le député Mulamba stigmatise aussi la « légèreté » avec laquelle le gouverneur de province a conclu ce marché avec une société qui n’existe pas, même dans la capitale.

Citant ses sources, il note que d’autres marchés ont été signés avec cette société pour la construction de la chute de Lungudi, de l’aéroport national de Tshikapa, de la route de Tshikapa-Kamako pour un montant de plus 200.000 USD. Ce, au mépris des règles des marchés publics en RD Congo.

« Nous demandons au Procureur général près la Cour d’appel de Tshikapa de s’en saisir d’office pour récupérer les fonds de la province dilapidés par les individus à travers une société fictive pendant que la province pâti avec ses recettes retenues à la source par la banque, suite au crédit obtenu pour ces différents chantiers », recommande Simon Mulamba.

Entretemps, un député provincial joint au téléphone confie, sous anonymat, que ce contrat de gré à gré n’a pas été validé à l’Assemblée provinciale.

Jackie Ngolela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *