vendredi, février 26
Shadow

COVID-19 à Kinshasa : la police traque les réfractaires au port des masques

Une semaine après l’annonce du port obligatoire des masques à Kinshasa, la police s’engage à traquer tous ceux qui ne les porteront pas en milieux publics, suivant une décision du Conseil urbain de sécurité, présidé, jeudi 30 avril 2020, par le gouverneur de la ville-province, Gentiny Ngobila Mbaka.

Le chef de la police a indiqué que ses troupes feront désormais des patrouilles mixtes avec des éléments de l’armée pour faire respecter les mesures barrières.

« Maintenant que le gouverneur de la ville vient d’en prendre un arrêté, les effectifs des policiers sur terrain seront doublés pour assurer le respect des mesures de port obligatoire des masques et de distanciation sociale”, a indiqué le général Sylvano Kasongo.

Il a, aussi, insisté sur le paiement d’une amende de 5000 FC pour tout celui qui ne respectera pas ces mesures.

À cet effet, le gouverneur a signé un arrêté relatif à l’obligation du port des masques, tel que souhaité par la société civile et plusieurs organisations des droits de l’homme.

Cependant, le général Kasongo a appelé les policiers au strict respect de l’éthique lors des opérations de terrain.
Cette opération vise à limiter la propagation de la pandémie de Coronavirus.

L’Hôtel de ville a ainsi institué une amande de 5000 francs congolais à charge des réfractaires au port obligatoire des masques en milieux publics.

À ce jour, la RDC compte 572 cas positifs confirmés au COVID-19 dans 7 provinces sur les 26 qui la composent.

Ce qui réjouit la population, c’est le nombre élevé des patients en bonne évolution.

Bajika Ndeba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *