samedi, février 27
Shadow

Kasaï oriental: un réseau maffieux déniché au sein de la division des anciens combattants

C’est le résultat d’une mission d’enquête que le gouverneur de la Province du Kasaï Oriental, Jean Maweja avait initiée au sein de la division des anciens combattants.

La lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics est loin d’être un simple slogan au Kasaï oriental.

Un réseau maffieux vient d’être mis à nu, à l’issue d’une enquête initiée par le Gouverneur de province, Jean Maweja Muteba, au sein de la division urbaine des anciens combattants,

Depuis un moment, il faut le souligner, le gouverneur Jean Maweja Muteba a fait de la lutte contre le détournement des deniers publics et l’impunité, son cheval de bataille. Dans le cadre de cette mission qu’il s’est assignée, l’autorité provinciale a démasqué un réseau mafieux entretenu pendant plus de 12 ans.

En effet, après l’encadrement de la paie à la division des anciens combattants pour les mois de mars et avril, le rapport de cette enquête indique que le solde en reliquat qui s’est dégagé est évalué à “96% de l’enveloppe totale décaissée pour le compte de cette division“.

Selon la presse provinciale, au moins “290 personnes sur un effectif de 10.050 ont été payées en mars”. “Sur l’enveloppe de 99.505.344 FC, la paie effective a été de 2.895.578 FC soit 2,90% de l’enveloppe globale allouée au code 0663. Le reliquat est de 96.636.766 FC”, précise le rapport.

Et le rapport de poursuivre, “Au code 0261, la paie de mars révèle que, 70 personnes sur un effectif de 298 ont été payées. La paie effective est de 665.790 FC sur une enveloppe de 2.830.868 FC, ce qui donne un reliquat de 2.165.078 FC“.

Du côté du Gouvernorat, on affirme que l’encadrement de la paie du mois d’avril 2020 est en cours à la même division des anciens combattants, aux codes 0663 et 0261. Les données déjà disponibles au code 0663 révèlent que le reliquat est de 95,4% de l’enveloppe globale destinée à ce code pour le mois d’avril, soit 95.501.944 FC.

Pendant que les responsabilités sont entrain d’être établies, la justice s’est saisie du dossier et poursuit les investigations. “Des têtes sont entrain de tomber et des têtes vont davantage tomber“, a rassuré le gouverneur Maweja qui promet de poursuivre le processus d’encadrement de la paie dans les autres divisions et les services techniques et territoriales déconcentrés, oeuvrant en province.

Par Stanislas Ntambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *