dimanche, février 28
Shadow

Passeports biométriques : la RDC ne va pas renouveler le contrat avec la firme SEMLEX

La République démocratique du Congo (RDC) a décidé de ne pas renouveler le contrat qui la lie à la firme SEMLEX pour la production des passeports biométriques congolais, renseigne la lettre de la  ministre des Affaires étrangères, Marie Ntumba Nzeza, adressée au  président du consortium des sociétés du Groupe SEMLEX, Albert Mario Kawaziwan.

Aux termes de cette correspondance du 7 mai 2020, le  gouvernement congolais veut mettre fin au contrat pour l’implémentation du système d’identification biométrique national intégrant la production des passeports électroniques congolais en mode  Build Opérateurs Transfert (Bot).

Ce contrat, qui avait suscité l’énervement au sein de la société civile et de la classe politique congolaise à cause de son opacité, avait été conclu sous le régime de Joseph Kabila, à travers duquel les proches du président de la RDC se sont enrichis sur le dos des Congolais.

« À cet effet, et au regard des obligations et droits réciproques coulés dans les différents articles dudit contrat, je vous saurais gré de bien vouloir, dans une commission conjointe avec mon ministère, procéder à l’état des lieux de l’ensemble du système (infrastructures et logistiques) afin d’arrêter les dispositions transitoires avant la fin de ce contrat », écrit Mme Marie Ntumba Nzeza à Albert Mario  Karaziwan.

En fait, contrat expire le 11 juin 2020 comme l’atteste la lettre de la ministre des Affaires étrangères en annexe.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *