dimanche, avril 11
Shadow

Sankuru: L. Mende, M. Ekanga, She Okitundu et consorts, accusés de freiner les actions du gouverneur Mukumadi

Considérée comme la province la moins développée de la RDC par un rapport du PNUD de 2018, la province du Sankuru, jadis la couronne du Roi Léopold II, est une des régions les plus pauvres du pays de Félix Tshisekedi Tshilombo, note un notable du coin.

Il accuse les notables de son coin, comme Lambert Mende, Moise Ekanga, Leonard She Okitundu, de freiner les actions de développement initiées par le gouverneur Joseph Mukumadi pour que leurs échecs ne puissent pas être exposés.

Quand on regarde les archives belges et même les archives à la librairie du Congrès américain, le Sankuru possède beaucoup d’atouts et même un sous-sol très riches.

Il y a le pétrole de la Cuvette centrale, l’or, les diamants, du mercure et, plus important, la tourbière.

 Ce qui est incompréhensible est que la terre, qui a vu naître le héros national, Patrice Emery Lumumba, n’a produit que des notables excessivement égoïstes.

En effet, un notable comme Moïse Ekanga, connu comme l’argentier de Joseph Kabila et qui était l’architecte de 5 chantiers de Joseph Kabila par le biais des contrats miniers chinois, n’a pas fait quelque chose pour développer sa province.

Pour avoir géré les contrats d’une valeur de 9 milliards USD, aucun centimètre carré de route n’a été asphalté dans le Sankuru. Originaire de Katako Kombe, Moïse Ekanga se présente comme venant de Lomela, pour des raisons de l’électorat.

Cependant, avec tous les atouts dont il disposait auprès de Joseph Kabila, Moïse Ekanga  devrait avoir des traces au Sankuru.

« Aucune école ni université construite, aucune maison construite,  aucun puits d’eau potable creusé, pas d’électricité au chef-lieu de la province, aucun dispensaire réhabilité ou construit, aucune bourse octroyée à la jeunesse de Sankuru », dénonce ce notable.

Pour rester objectif, Moïse Ekanga avait jeté des planches sur la structure métallique du pont sur la rivière Lomela, avec ses fonds propres. Ce qui soulève une question importante.

Pourquoi ne pouvait-il pas bétonner ou asphalter les 80 mètres qui constituent ce pont ? Ekanga est accusé de dépenser trop pour soudoyer les élus du Sankuru en vue d’éjecter le jeune gouverneur en poste.

Pourtant, le chef de l’exécutif provincial du Sankuru est bien aimé et soutenu par le peuple de ce coin, pour ses idées avant-gardistes qui pourront sortir la région de sa léthargie.

Lambert Mende, qui est le parrain politique d’Ekanga, digère très mal son échec cuisant face au jeune gouverneur qui a la hargne de développer sa province.

« Par le CCU, son  parti politique qui a géré l’exécutif de cette province, il a placé ses hommes de confiance à la Cour d’appel de Lodja et les ETD pour servir son combat d’arrière-garde contre Joseph Stéphane Mukumadi », dit-il. Ce notable cite aussi Léonard  She Okitundu.

Ce sénateur, qui fut plusieurs fois ministre sous Kabila, père et fils, n’a rien fait au Sankuru, malgré sa présence au fil des années auprès de Joseph Kabila.

« Pourquoi, donc, cette vieille génération ne peut-elle pas, pour une fois, appuyer les actions des jeunes du Sankuru pour que la province se développe, à l’instar du Maniema, dans l’Est ? », s’interroge ce notable.  

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *