dimanche, février 28
Shadow

RDC: l’après Kabund se discute à l’UDPS

Les députés nationaux, dont les signatures sont authentiques sur la pétition contre le vice-premier président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, ne s’avouent pas vaincus, malgré la dénonciation des réfractaires qui affirment n’avoir pas  signé.

Une deuxième plainte contre le président a.i. de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) est en gestation. Les signataires de la première annoncent une autre pétition qui sera signée publiquement au Palais du peuple pour contourner le piège comme ce fut le cas avec le député MLC Jean-Jacques Mamba.

À l’UDPS, tout est pris au sérieux. Selon une source proche de la présidence du parti, des discussions ont commencé pour éviter de subir les événements.

Le maître mot reste celui de faire bloc derrière le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, de concert avec la reconfiguration en téléchargement au sein des plateformes politiques.

Selon la même source, si Kabund tombe à la vice-présidence de  l’Assemblée nationale, il occupera le ministère de l’Intérieur en remplacement de Gilbert Kankonde qui, lui, sera ramené au cabinet du Chef de l’État.

Dans pareil scénario, le remplaçant de Kabund au Bureau de l’Assemblée nationale sera désigné parmi les cadres les plus intègres et loyaux, susceptibles de résister aux sollicitations comme l’a fait Jean-Marc Kabund.

« Les réunions et stratégies se multiplient pour endiguer une potentielle fissure que tentent de créer nos détracteurs », affirme un secrétaire national ayant requis l’anonymat.

En attendant, tous les yeux sont fixés sur l’évolution du dossier à l’hémicycle et à la justice.

Bajika Ndeba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *