mercredi, mars 3
Shadow

RDC: la 6ème demande de liberté provisoire de V. Kamerhe rejetée

La sixème demande de la libération provisoire du prévenu Vital Kamerhe Luakanyingiyingi Kingi vient d’être rejetée par la Chambre du Conseil.

Le directeur de Cabinet du chef de l’État congolais, Vital Kamerhe détenu à la prison centrale de Makala, a vu sa récente demande de liberté provisoire être rejetée pour la sixième fois consécutive.

Cette décision est prise après la deuxième audience du procès l’oppose au Ministère public dans une affaire de détournement des deniers public, dans le cadre des travaux de 100 jours du programme d’urgence du présiden Félix Tshisekedi.

On note qu’au cours de l’audience de lundi 25 mai retransmise en direct a la télevision nationale, le prévenu Vital Kamerhe aurait proféré des menaces à l’encontre de la République démocratique du Congo dont il voudrait “mettre à feu”, selon l’avocat de la République qui a réagi immédiatement.

L’incident s’est produit lorsque la partie civile demandait au tribunal à faire comparaitre Mme Amida Shatur, épouse du prévenu Kamerhe, parmi les témoins cités dans cette affaire.

De l’avis de certains observateurs, c’est la réaction supposée de Vital Kamerhe face à cette demande de faire comparaitre son épouse qui aurait dictée la décision du juge de rejeter, pour la énième fois, sa demande de mise en liberté provisoire.

Par conséquent, le “Pacificateur” devrait rester en isolement pour ne pas d’une part, “accomplir son plan macabre” et d’autre part, pour “ne pas le permettre d’entrer en contact avec sa belle-fille Soraya Mpiana et son épouse Madame Hamida Mwangaza Shatur qui devraient être entendues le 06 juin prochain devant la barre“, présume Me David Beylard.

Stanislas Ntambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *