dimanche, mars 7
Shadow

Covid-19 : pas d’engouement des Kinois au centre de dépistage volontaire massif du stade des Martyrs

Le centre de dépistage volontaire massif contre le Coronavirus, situé au stade des Martyrs de Kinshasa, ne connaît pas d’engouement de la part des Kinois.

Ouvert mardi 26 mai dernier par le secrétaire général à la Santé publique, représentant le ministre Eteni empêché, ce site a pour objectif de décentralisée les prélèvements en renforçant le dispositif de détection en vue de la prise en charge médicale des personnes infectées pour protéger celles qui sont exposées à la pandémie. C’est ainsi que la population a été appelée à se faire dépister volontairement pour se protéger de cette pandémie au regard de l’augmentation du nombre de nouveaux cas constatés ces derniers jours.

C’est mal connaître les Kinois qui, dès l’annonce de l’apparition du Covid-19, a considéré qu’il s’agit d’un virus imaginaire. Jusqu’à ce jour, beaucoup d’entre eux sont toujours sceptiques. D’ailleurs, certains refusent de se rendre à l’hôpital par d’être retenus et comptés parmi les cas atteints de Coronavirus.

En effet, une psychose s’est déjà installée dans le chef des malades Kinois, à en croire un agent du personnel soignant de l’hôpital général de Kintambo, plusieurs malades ont opté de se faire soigner à domicile ou par auto-médication. Des accidentés ou des patients nécessitant une intervention chirurgicale, a-t-il ajouté, viennent sans inquiétude.

Suspension des essais cliniques

Par ailleurs, pour rappel, les essais cliniques de l’Hydroxychloroquine viennent d’être suspendus par l’organisation mondiale de la Santé (OMS). D’après le responsable de y prise en charge médicale des cas de Covid-19 en RDC, le Dr Jean-Marie Kayembe, ce produit n’était plus en essais cliniques. Ils étaient déjà appliqués aux malades atteints de cette pandémie. Ce médecin à affirmé que l’OMS joue le rôle de surveillant. Et qu’après sa décision de suspendre ce protocole, il se tiendra une réunion au niveau du comité multisectoriel de la riposte au Covid-19, en vue de réfléchir sur la question et présenter les observations des experts congolais.

À l’heure actuelle, l’Hydroxychloroquine est un protocole thérapeutique qu’on administre aux patients atteints du Coronavirus en RDC. Une thérapie appliquée depuis au moins deux mois, a-t-il indiqué.

À signaler que la décision de l’OMS de suspendre l’utilisation de ce produit fat suite à une étude jugeant le traitement à l’Hydroxychloroquine inefficace, voire néfaste pour les personnes infectées du Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *