lundi, mars 8
Shadow

Assemblée nationale: le député J. Mufulu explique les circonstances de la déchéance de J.M Kabund

L’éviction de Jean-Marc Kabund, lundi 25 mai 2020, de son poste de premier vice-président du bureau de l’Assemblée nationale de la RD Congo, a suscité de vives réactions controversées des élus du peuple.

Pour le député national Josué Mufulu, les devoirs d’humilité, de prudence et de retenue ont manqué au 1er vice-président de l’Assemblée nationale qui avait l’occasion d’éclairer et d’édifier ses collègues députés nationaux qui l’ont élu, au sujet des allégations qualifiées de sentencieuses et populistes qu’il a proférées dans les médias.

Fort malheureusement, a déploré le député Josué Mufulu, “par orgueil, Jean-Marc Kabund A Kabund a boudé de réaliser cet exercice en sapant ainsi l’institution Assemblée nationale“.

Après avoir statué sur l’article 31 du Règlement intérieur de la Chambre basse du parlement et en examinant le contenu de la pétition, la majorité des députés nationaux a décidé de déchoir le président par intérim de l’UDPS, qui a également marché sur l’article 33 du Règlement Intérieur qui prône l’unité de commandement, en se comportant en électron libre par rapport à d’autres membres du bureau“, a fustigé l’élu de Goma au Nord-Kivu.

Jean-Marc Kabund a été déchu suite à la pétition de Jean-Jacques Mamba dénonçant des propos du premier vice-président de l’Assemblée nationale affirmant aux médias que la tenue du Congrès du parlement coûterait 7 millions USD au Trésor public.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *