vendredi, février 26
Shadow

Kinshasa : réhabilitation des routes dans les communes de Ngaliema et Mont Ngafula

Les travaux d’infrastructures, initiés dans le cadre du Programme de 100 jours du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, ont repris depuis quelques jours et pris leur vitesse de croisière à Kinshasa.

Il est question notamment de ceux anti-érosifs au niveau de Dumez dans la commune de Ngaliema sur la Nationale n°1, de l’asphaltage de l’avenue de La Paix dans les municipalités de La tête et de Kisenso ainsi que du projet des travaux de réhabilitation de la route Don Bosco, qui part de Pompage en empruntant les avenues Lukunga, Révolution, Nzita Bodi et Jeunesse, dans les communes de Ngaliema et Mont Ngafula.

Dans ce dernier chantier, les travaux exécutés par l’Office des voiries et drainage (OVD)/Direction provinciale de Kinshasa, avec l’appui de l’entreprise chinoise CREC 8, s’accélèrent. Cette route, longue de 3785 m, passe par l’usine de Lukunga de la Régie de distribution d’eau (Regideso) qui dessert une bonne partie des populations du Centre et du Nord de la capitale congolaise.

Cette route constitue aussi l’unique voie praticable d’entrée et de sortie pour les habitants des quartiers Kimbwala, Don Bosco, Mangwanda et Tshikapa. Pour ne citer que ceux-ci. Elle est donc d’une importance capitale non seulement pour la Regideso pour ses interventions dans son usine, opérationnelle depuis 1939. Mais aussi, pour la population habituée à marcher sur cette distance de plus de trois kilomètres ou obligée à prendre la moto sur une route tortueuse. Avec tout ce que comporte comme risques de se retrouver par terre avec un des membres cassé. Surtout que la plupart de motocyclistes, si pas tous, n’ont pas de permis de conduire.

Actuellement, l’heure est à l’aménagement des caniveaux, au décapage la chaussée et au remblayage des endroits fortement dégradés présentant d’importants nids-de-poule. Et comme une présence nombreuse d’ouvriers est remarquée sur le chantier, les usagers de la route sont d’avis que le délai de 5 mois prévus pour la durée des  travaux sera respecté.

Olivier Dioso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *