dimanche, février 28
Shadow

03 juin : l’église catholique de la RDC commémore les martyrs de l’Ouganda

L’église catholique de la République démocratique du Congo (RDC) commémore en ce 03 juin, les martyrs de l’Ouganda. Ces derniers forment un groupe de 22 martyrs catholiques et 23 anglicans, tués entre novembre 1885 et janvier 1887. Ils sont vénérés au titre de saints et martyrs par l’Église catholique et par la Communion anglicane.

Le 3 juin, est aussi un jour de fête pour les catholiques en Ouganda. Chaque année, un pèlerinage se rend au sanctuaire qui a été élevé en leur mémoire, dans la ville de Namugong. Parmi les martyrs catholiques, il y a Saint Kizito patron du groupe Kizito et Anuarité (K.A.), mouvement des jeunes très engagés à travers le territoire national congolais.

D’ordinaire, plusieurs manifestations de large envergure ont toujours été organisées dans l’archidiocèse de Kinshasa. Mais cette année, le confinement ne l’a pas permis.

Genèse

Tout débute en 1879 quand le Père Blanc Simon Lourdel et le frère Amans arrivèrent à Entebbé, et sont reçus par le roi du Buganda, Mutesa, qui les autorise à établir la mission catholique de Rubaga tout près des cases royales de Kampala.

Concernant la croyance, les premiers convertis étaient surtout des fonctionnaires et des pages de la résidence royale. Les Pères Blancs ayant eu le sentiment que leur vie était menacée, ils s’exilèrent en 1882 dans le Bukumbi. À leur retour en 1885, le nouveau roi, Mwanga II, leur réserva un accueil chaleureux et enthousiaste. Mais ceux qui étaient opposés aux missionnaires, spécialement le Premier ministre et les arabisants, parvinrent à convaincre le roi qu’il s’agissait d’un complot destiné à le renverser.

Un évêque anglican et sa suite furent alors massacrés. Puis, l’assemblée royale décida que tous ceux qui refuseraient de renier le christianisme perdraient la vie.

Ces martyrs ont été canonisés par le Pape Paul VI en 1964.
La rédaction de medi@plus vous présente les noms de 22 martyrs catholiques, dont les noms sont donnés à certaines paroisses catholiques de la RDC.

Achille Kiwanuka, clerc
Adolphe Ludigo Mkasa, laïc,
Ambroise Kibuka, laïc
Anatole Kiriggwajjo, laïc
André Kaggwa, laïc
Athanase Bazzekuketta, laïc.
Bruno Seronuma (Séron Kuma), laïc
Jacques Buzabalino, laïc
Charles Lwanga, laïc
Denis Sebuggwao, laïc
Gonzague Gonza, laïc
Gyavira, laïc.
Jean-Marie Muzei, laïc, dernier supplicié, il fut décapité, et son corps jeté dans un marécage près de Mengo, un faubourg de la capitale.
Joseph Mkasa Balikuddembé (Joseph Mukassa), laïc, premier martyr.
Saint Kizito, laïc.
Luc Banabakintu, laïc.
Matthias Mulumba Kalemba, laïc.
Mbaga Tuzinde, laïc.
Mgagga, laïc.
Mukasa Kiriwanwu, laïc.
Noé Mawaggali, laïc.
Pontien Ngondwe, laïc.

Bajika Ndeba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *