vendredi, mars 5
Shadow

Sénat : Francine Muyumba fustige l’insécurité à Kinshasa et Lubumbashi

L’insécurité grandissante en RDC a été l’objet de la question orale adressée par la sénatrice Francine Muyumba au vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Affaires coutumières au cours de la plénière du mercredi 10 juin 2020 à la Chambre haute du parlement.

Elle a décrié la montée vertigineuse du banditisme à Kinshasa, avec le phénomène Kuluna, et à Lubumbashi, en plaidant pour que le gouvernement congolais prenne ses responsabilités.

Elle l’a appelé à éradiquer cette gangrène, en élaguant, dans les rangs de la police et de l’armée, les brebis galeuses qui troublent la quiétude des paisibles citoyens en usant, parfois, d’armes lourdes comme si le pays était en guerre.

L’élue des élus a proposé des sanctions sévères contre les inciviques qui sèment l’insécurité au sein de la population, en reconnaissant que, pour le cas des militaires et des policiers, leurs conditions de vie précaires seraient à l’origine de ce comportement déloyal.

Concernant sa question orale, elle reconnaît avoir respecté le Règlement intérieur du Sénat, en son article 157, qui l’autorise de poser une seule question à un responsable.

“Ma question sur l’insécurité est transversale entre le ministère de l’Intérieur et celui de la Défense”, a expliqué Francine Muyumba à la presse.

À son avis, Il ne serait pas incorrect si les deux ministères y apportaient des réponses correctes.

” Les intérêts de la population, que nous représentons, priment sur ceux des individus”, a-t-elle souligné.

GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *