dimanche, avril 11
Shadow

Assemblée nationale: les députés interdits d’accéder à l’hémicycle

L’élection du remplaçant de Jean-Marc Kabund au poste de premier vice-président du Bureau de l’Assemblée nationale n’aura certainement pas lieu ce vendredi 12 juin comme prévu. Pour cause, l’Officier du Ministère public et le procureur général près le Conseil d’État demandent à la Police nationale congolaise d’empêcher la tenue de la séance de l’Assemblée nationale pour l’élection du nouveau vice-président.

Les deux autorités judiciaires demandent au commissaire général de la Police nationale congolaise de prêter main forte à l’exécution de l’ordonnance du Conseil d’État demandant à l’Assemblée nationale de suspendre son calendrier électoral en attendant la décision de la Cour constitutionnelle. La police a ainsi déployé ses éléments pour empêcher tout accès à l’hémicycle, dans la commune de Lingwala, à Kinshasa.

En effet, le Conseil d’État avait donné raison à Kabund et demandé la surséance de l’élection de son remplaçant prévue ce vendredi 12 juin. Malgré cet arrêt, l’Assemblée nationale a maintenu son calendrier électoral, estimant que cette décision viole les droits de la défense et enfreint le principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs.

A l’heure actuelle, seuls 15 députés sont déjà dans la salle, puisqu’arrivés tôt le matin. Les observateurs craignent une crise aux conséquences incalculables.

Bajika Ndeba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *