mardi, avril 20
Shadow

RDC: la société civile pour un audit sur la gestion de Nangaa à la CENI

Tirant la leçon des élections de 2006, 2011 et de 2018 et craignant de revivre les mêmes affres de la honte électorale, la NSCC apporte son soutien aux organisations de la société civile acquises aux reformes électorales.

Dans une déclaration faite a Kinshasa, la NSCC “rejette toute initiative clandestine et opaque de la désignation des membres de la
CENI avant les réformes électorales et la dépolitisation de la CENI
“.

Les structures membres de la NSCC, tout en restant saisies, font, de la réforme électorale, une condition préalable à la désignation des membres de la CENI.

Aussi, invite-t-elle le Chef de l’État, en sa qualité de Garant du bon fonctionnement des Institution du pays, à mettre fin à cette confusion, en suspendant la démarche cavalière de l’Assemblée nationale pour préserver la paix sociale et la concorde nationale.

La NSCC invite, en outre, l’Assemblée nationale à ouvrir le débat sur le rapport de la CENI et à diligenter l’audit de de la CENI.

l’Assemblée nationale est appelée à faire, sa priorité, les réformes électorales et la dépolitisation de la CENI avant la désignation de ses animateurs.

D’autre part, la NSCC appelle la population congolaise à la mobilisation générale pour sauver le processus électoral en péril.

Enfin, elle prévient déjà qu’elle se réserve
le droit de recourir à toutes les voies légales, pacifiques et démocratiques en vue d’obtenir les réformes électorales et la dépolitisation de la CENI avant la désignation de ses animateurs.

GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *