vendredi, mars 5
Shadow

Sud-kivu: évaluation à Bukavu des activités du Programme intégré de croissance agricole de Grands Lacs

Présenter l’état d’avancement des activités de PICAGL mises en œuvre depuis 2019 au Sud-Kivu, c’est le but de la séance de travail de ce mardi 16 juin 2020, entre le gouvernement provincial et le projet intégré de croissance agricole dans les Grands Lacs.

Le chef de l’exécutif provincial a voulu s’informer des réalisations, difficultés rencontrées et les voies et moyens de sortie pour la matérialisation de ce projet dans sa province.

Selon le coordonnateur provincial du PICAGL, l’ingénieur Jean Damas Bulunulu, le PICAGL a déjà franchi 551 hectares de production agricole notamment, dans la plantation de manioc et du riz, exécutée par IITA. Le projet compte faire plus mais, il ya encore quelques difficultés concernant les infrastructures d’appui à la mise en œuvre des activités agricoles pour leur permettre de continuer les activités et d’aboutir à l’objectif du projet afin de diminuer la dépendance agricole de la population aux pays voisins.

L’ingenieur Jean Damas Bulubulu a fait savoir que PICAGL n’attend que l’avis de non objection de la part de la Banque mondiale afin de faciliter à UNOPS, son partenaire, les travaux de réhabilitation des routes de desserte agricole.

Le gouverneur leur a recommandé vu le temps imparti, d’élaborer un chronogramme des activités restantes pour voir comment la Province aussi peut intervenir afin de casser le goulot d’étranglement.

Le PICAGL intervient aussi dans les secteurs de l’élevage et de la pêche pour ne citer que ceux-ci. La clôture du projet est prévue en décembre 2021. La prochaine réunion du genre aura lieu au mois de Septembre de l’année en cours.

Quelques membres du gouvernement provincial ont rehaussé de leur présence cette réunion dans la salle des réunions du gouvernorat.

S. Bagalwa Asensio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *