mardi, mars 2
Shadow

Insécurité au Katanga, dans l’Est du pays et à Kinshasa : le ministre de l’Intérieur éclaire les sénateurs

Le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, a éclairé la religion des sénateurs non seulement, sur la recrudescence de l’insécurité dans le grand Katanga, dans l’Est du pays et à Kinshasa. Mais aussi, sur la fermeture des assemblées provinciales et le retard dans l’organisation des élections de gouverneurs dans les provinces de Sankuru et de Haut-Lomami, renseigne la RTNC.

Le vice-premier ministre a promis de tout mettre en œuvre pour que des solutions soient trouvées à tous ces problèmes.

Dans un autre registre, toujours au sénat, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga, y est attendu de nouveau la semaine prochaine pour rencontrer les préoccupations des sénateurs. Cela, après avoir répondu dernièrement à la question orale avec débat initiée par la sénatrice Isabelle Kabamba.

Cette question est relative à la politique du gouvernement à propos de la gratuité de l’enseignement de base, avec un accent mis notamment sur les infrastructures scolaires.

La question a suscité l’intérêt des sénateurs qui s’y sont largement étalés au cours du débat. Ils ont soulevé plusieurs autres préoccupations parmi lesquelles: les difficultés actuelles liées au Covid-19, la problématique de la paie des enseignants, la gestion de différents services de son Ministère, notamment le service de l’identification des élèves et celui du contrôle de la paie des enseignants (Secope). Sans oublier la situation de Nouvelles unités et de Non-payés.

À noter que trente-quatre sénateurs pour une centaine de questions, indique la source qui signale que Willy Bakonga doit revenir dans moins d’une semaine à ces préoccupations des sénateurs dont la plupart disent, à en croire la même source, avoir apprécié la réplique du ministre de l’EPST, qui était accompagné de son vice-ministre Didier Budindu.

Olivier Dioso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *