jeudi, février 25
Shadow

Procès de 100 jours : le Tribunal maintient le verdict pour samedi 20 juin

Le procès lié au Programme d’urgence des 100 premiers jours du président Félix-Antoine Tshisekedi, opposant le Ministère public au directeur de cabinet du président de la République, Vital Kamerhe, et consorts, connaîtra son dénouement samedi 20 juin 2020. Sauf imprévu.

Car, le conseil de Kamerhe a introduit un recours auprès de la Cour constitutionnelle pour. inconstitutionnalité de l’article 45 du Code pénal.

Le procès ayant connu 4 séances audiences, c’est cours de la dernière, consacrée aux plaidoiries des parties, que le Ministère public a requis de lourdes peines, alors que les prévenus et leurs conseils avaient sollicité leur acquittement pur et simple.

Tout ce que les Congolais et tous ceux qui ont suivi les différents débats télévisés souhaitent, c’est que ce procès radio télévisé, qui a été suivi par le monde entier, aboutisse à une condamnation, si c’est le cas, objective des prévenus.

Un procès radio-télévisé désiré ardemment par Kamerhe et ses partisans. ” Je souhaite ardemment que toutes les étapes de ce procès passent en direct pour permettre aux Congolais et au monde entier de connaître la vérité“, insistait le prévenu Kamerhe.

La boîte à Pandore, qu’il a promise. a-t-elle été ouverte afin que la vérité éclate au grand jour ? Aux juges d’avoir déjà apprécié.

Toutefois, il convient de faire remarquer que, tout au long du procès, Vital Kamerhe est apparu comme concepteur et chef d’ouvrage de ce Programme, au moins en ce qui concerne les maisons préfabriquées.

Cependant, il ne cessait de clamer son innocence, surtout en se réfugiant derrière le Chef de l’État pour rejeter sa responsabilité personnelle, quand bien même c’est sur instruction du président de la République qu’il agissait.

Olivier Dioso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *