dimanche, février 28
Shadow

RDC : l’armée lance un contrôle des effectifs militaires au Nord-Kivu, au Sud-Kivu et en Ituri

Le chef d’Etat-major des forces terrestres des FARDC annonce un contrôle d’effectifs militaires dans 3 provinces instables que sont de le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et l’Ituri.

Cette campagne, qui démarre samedi 20 juin 2029, vise à donner une certaine idée aux autorités congolaises sur le nombre exact des soldats déployés sur le terrain dans les opérations de restauration de l’autorité de l’État au pays.

Le général major Kahumbu Isidore l’a révélé, lors d’une causerie morale avec des militaires de la 34e région militaire en ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Ensuite, il a présenté ses civilités au gouverneur Kasivita, lemême vendredi.

En séjour dans la zone, l’officier FARDC passera au contrôle et à l’évaluation des capacités des unités en vue de corriger les faiblesses et améliorer leur rendement.

Je suis venu pour une mission que le commandant suprême m’a confiée, celle de venir procéder au contrôle des unités sur le terrain pour évaluer leurs capacités combatives, savoir combien d’hommes sont encore dans les unités afin de permettre à ceux qui font les opérations d’avoir des militaires bien conditionnés“, a-t-il indiqué

Depuis le lancement des opérations militaires contre les groupes armés à l’Est de la RD Congo, les effectifs militaires ont été gonflés dans ces 3 provinces qui semblent les plus victimes des atrocités rebelles.

Au Nord-Kivu, ce sont les groupes ADF, FDLR et Maï-Maï qui sont les plus offensifs alors qu’en Ituri, c’est la milice de la CODECO qui ravage la contrée.

Au Sud-Kivu, la population fait face aux Yakutumba, Nyatura, Raiya Mutomboki, CNRD, notamment.

Charles Mapinduzi Bin Kisatiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *