vendredi, février 26
Shadow

La condamnation de V. Kamerhe et consorts est une victoire de l’État de droit prôné par Fatshi, rassure Alumba

“C’est la victoire de l’État de droit prôné par le chef de l’État. C’est le peuple qui vient de gagné au détriment des détourneurs des deniers publiques”, note Jean-Pierre Alumba, acteur de la société civile africaine.

Ce verdict va nous permettre de concrétiser nos démarches en international afin que les sanctions internationales puissent être prises en l’encontre des condamnés car les blanchiments des capitaux, l’enrichissement illicite ainsi que la corruption sont partis les crimes répréhensibles au niveau international“, rassure -t-il.

Je crois que tout les pays qui se sont montrés comme des champions dans la lutte contre ces crimes vont nous assister dans le cadre de la justice diplomatique à cibler toute personne citée de près ou de loin dans le cadre de ce procès de 100 jours, notamment : Soraya Mpiana, Daniel Massaro, Jeannot Muhima, Sammi Jamal, Vital Kamhere, ainsi que leurs proches. Les restrictions des voyages, le gel de leurs avoirs à l’étranger ainsi que d’autres infractions d’ordre politique, social et économique ” martèle Alumba

Nous osons croire que les USA, la Grande Bretagne, l’Union Européenne, l’Afrique du Sud, les Nations-Unies ainsi que les ONGs internationales des droits de l’homme vont nous accompagner dans cette démarche pour cette cause noble qui est la lutte contre la corruption qui constitue une pandémie qui freine le développement de l’Afrique” renchéri -t-il.

Pour Jean-Pierre Alumba, Ce verdict vient de cimenter la coalition FCC-CACH. Toutefois, les condamnés ont droit de faire leur recours. Mais comme ils n’ont pas pu coopérer avec la justice pendant l’instruction et la plaidoirie, je doute fort qu’ils vont obtenir gain de cause.

Servir d’exemple

Du reste, ce procès va servir d’exemple pour d’autres qui tentent ou tenteraient de détourner les deniers publiques pendant que notre population croupit dans la misère indescriptible, conclu Jean-Pierre Alumba Lukamba, Directeur exécutif International de la Diaspora africaine pour le développement, une ONG Panafricaine qui lutte aussi contre les facteurs qui poussent les émmigrants africains à quitter leurs pays d’origine.
GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *