dimanche, avril 11
Shadow

PAM : “La COVID-19 handicape l’assistance sanitaire et humanitaire par le manque de fonds”

À moins d’une rentrée substantielle de fonds avant la fin de la première semaine du mois de juillet 2020, le Programme alimentaire mondial (PAM) n’aura d’autre choix que d’immobiliser au sol la majeure partie de sa flotte aérienne humanitaire.

« Alors que la demande pour ce service atteint son maximum, elle pourrait s’arrêter avant la fin du mois de juillet, à moins que des fonds importants ne soient dégagés pour maintenir la flotte de transport du PAM en mouvement », a déclaré Elisabeth Byrs, porte-parole de l’agence onusienne.

Sur les 965 millions de dollars nécessaires pour maintenir l’opération jusqu’à la fin de l’année, seuls 178 millions de dollars ont été confirmés ou avancés à ce jour.

Ce manque de fonds intervient alors qu’une grande majorité du transport commercial dans le monde, en particulier les compagnies aériennes, est toujours clouée au sol en raison du nouveau Coronavirus.

Le PAM , la plus grande organisation humanitaire de lutte contre la faim au monde et un leader mondial en matière de logistique, est intervenu pour transporter les passagers et d’énormes volumes de fret, notamment des fournitures sanitaires nécessaires à la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Parmi les services communs réalisés jusqu’à présent, l’agence onusienne cite 375 vols de passagers et de fret vers des destinations en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient.

Plus de 2.500 intervenants de plus de 80 organisations d’aide ont pu se rendre à des destinations où leur aide est nécessaire de toute urgence.

Près de 130 destinations de fret et de passagers ont été atteintes jusqu’à présent.

GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *