mardi, avril 20
Shadow

RDC: la Dynamique CACH National condamne les actes de violences

La plateforme Dynamique Cach National (DCN), un regroupement politique proche du Chef de l’État, condamne avec fermeté les actes de violences enregistrés ci et là, mercredi 24 juin à Kinshasa.

Ces violences ont été enregistrées pendant que la population congolaise protestait contre les trois propositions de lois Minaku-Sakata sur la réforme de la justice.

Pour ce regroupement politique, ces trois propositions de lois divisent la classe politique congolaise.

La DCN appelle vivement tous ceux qui manifestent contre les trois propositions de loi MINAKU-SAKATA à le faire pacifiquement et ne pas vandaliser les biens publics ou privés. Elle demande à la police de bien encadrer les manifestants pour éviter les casses“, recommande-t-elle dans un communiqué.

La DCN considère les trois propositions de lois des élus du PPRD comme ” une blague de trop” et “une provocation très dangereuse” qui risque d’accélérer le déconfinement de la population kinoise qui entraînera la mise en quarantaine du Palais du peuple.

Pour la présidente de la DCN, “ces lois portent atteinte à l’indépendance du pouvoir judiciaire“. Aussi exige-t-elle ” le retrait immédiat” des propositions de lois par leurs initiateurs car n’étant “pas une priorité ni encore moins une urgence sous la COVID-19 et met en garde le bureau de l’Assemblée nationale”.

Le FCC dos au mur !

La DCN fustige la réaction du FCC qui accuse l’UDPS, sans preuve, d’être derrière les manifestants tout en oubliant les dispositions de l’article 64 de la Constitution.

La DCN rappelle au FCC que “l’UDPS porte jusqu’ici les stigmates d’une souffrance atroce à cause de la démocratie et de la liberté pendant plus de 35 ans“.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *