vendredi, février 26
Shadow

Nord-Kivu : au moins 46 élèves enceintes pendant le confinement à Rutshuru

Au moins 46 élèves sont tombées enceintes dans la commune rurale de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu, depuis la fermeture des écoles, en mars 2020, par les autorités congolaises suite à la pandémie de Coronavirus.

Dans son rapport d’enquêtes publié jeudi 25 juin 2020, l’ASBL et mouvement socioculturel des volontaires, Amani Institute, signale avoir comptabilisé au moins 46 élèves qui portent des grossesses alors que, 3 mois plus tôt, elles étaient toutes à l’école.

Elle estime que les responsabilités sont partagées entre l’État, les parents ainsi que la société civile qui n’ont pas su prendre des dispositions imposantes pour prévenir l’inattendu.

“L’enquête était appuyée sur un échantillon accidentel des personnes dont l’âge varie entre 14 et 22 ans. Elles ont été soumises à de petites questions et cela a permis de savoir par qui et comment ces jeunes filles sont devenues enceintes. La plupart sont de jeunes mineures, certaines auraient même provoqué des avortements. Jusqu’aujourd’hui, nous avons enquêté autour de 46 cas. Il serait mieux, pour les parents, de donner aux enfants les informations préalables pour une vie sexuelle épanouie. Il y a aussi des parents irresponsables qui ne savent pas subvenir aux besoins primaires“, a explique Joseph Tsongo, président de l’ASBL.

Ces jeunes filles int hypothétiqué la poursuite leur année scolaire.

Depuis le début du confinement, des doutes persistent toujours sur le sort réservé à l’année scolaire ou académique 2019-2020.

Même si les autorités scolaires se veulent toujours rassurantes face à cette situation, de nombreux observateurs redoutent déjà une année blanche suite à la propagation de la pandémie en RDC.

Charles Mapinduzi Bin Kisatiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *