dimanche, avril 11
Shadow

Riposte contre le COVID-19 : Atterrissage à Kinshasa du premier vol humanitaire du PAM

Un premier vol réservé aux travailleurs humanitaires est arrivé, vendredi 26 juin 2020, à l’aéroport international de N’djili à Kinshasa, en provenance de l’aéroport international de Kotoka à Accra, au Ghana, ouvrant une nouvelle route dans un réseau de hubs régionaux mis en place en réponse au Covid-19, informe un communiqué du Programme alimentaire mondial (PAM) parvenu à Médi@plus ce lundi 29 juin.

Selon ce communiqué, le service est géré par le Programme alimentaire mondial (PAM) et ouvert à tous les membres du personnel des Nations Unies ou des organisations non-gouvernementales (ONG) impliqués dans la lutte mondiale contre la pandémie ainsi qu’aux représentants des ambassades et des donateurs. Une flotte dédiée aux transports entre les régions en crise, pendant que la disponibilité des vols commerciaux est réduite en raison de la pandémie.

Ce vol Accra-Kinshasa a amené des travailleurs humanitaires qui autrement n’auraient pas pu se rendre en RDC, car tous les vols commerciaux à destination du pays ont été suspendus à cause de la pandémie. Le vol a ramené un autre groupe d’humanitaires à Accra, d’où ils pourront rejoindre d’autres destinations.

Un vol similaire arrivera à Kinshasa le mardi 30 juin 2020 depuis l’aéroport international de Bole, à Addis Abeba.

Ces vols opèrent dans le respect total des mesures d’hygiène et de distanciation mises en place par les autorités de la RDC pour ralentir la propagation du Covid-19, rassure le PAM.

L’Éthiopie et le Ghana font partie d’un nouveau réseau de « hubs » ou de centres régionaux mis en place par le PAM et qui inclut aussi la Malaisie, l’Afrique du Sud et les Émirats Arabes Unis (EAU). A partir de chacun de ces « hubs », dont dépendent plusieurs pays satellites, les travailleurs et le matériel médical sont acheminés vers les situations de crise.

«Le PAM tient à remercier de tout cœur toutes les parties prenantes et notamment toutes les institutions gouvernementales de la République démocratique du Congo qui ont permis la mise en place de cette liaison aérienne vitale», dit Claude Jibidar, Directeur de Pays et représentant du PAM en RDC.

Ce service assure que les organisations humanitaires peuvent fournir le personnel et la marchandise nécessaire au maintien des opérations d’assistance dont dépendent des millions de personnes vulnérables à travers l’Afrique.

Le PAM a ouvert, en mars 2029 à l’aéroport de Bole à Addis Abeba, un centre de logistique et de gestion de matériel médical. Ce centre fonctionne 24 heures sur 24. Les services communs d’aviation, d’expédition, de stockage, de transport et d’ingénierie du PAM sont indispensables à l’ensemble de la réponse humanitaire à la pandémie.

Par Stanislas Ntambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *