mardi, avril 20
Shadow

Sport : le parcours de Bestine Kazadi, présidente de l’As Vita Club

L’association sportive Vita club a de nouveaux dirigeants depuis mercredi 01 juillet 2020. C’est une femme, Bestine Kazadi, élue présidente, après 13 ans de règne du général Amissi.

La rédaction de média plus présente ici le cours de cette dame, la première à diriger un club en Rdc. Bestine Kazadi est née en 1963, de nationalité congolaise.

Écrivaine de son état, Bestine est née en Belgique, de mère belge et de père congolais Kazadi, mère d’une fille née en 1998, est licenciée en droit, avocate au barreau de Kinshasa et coordinatrice du bureau de réflexions et d’études congolaises (BREC)[2].

En novembre 2006, elle publie un recueil de 36 poèmes, Congo Mots pour maux, qui lui vaut une cérémonie de présentation au Grand hôtel de Kinshasa avec le ministre de la Culture et des arts, Philémon Mukendi.

Première Femme Présidente du Rotary Club Kinshasa en République Démocratique du Congo, Première femme ‘‘Donateur majeur’’ en République Démocratique du Congo pour le programme mondial rotarien ‘‘Polio +’’. Graduée en Sciences Sociales et Licenciée en Droit, elle est Avocate inscrite au Barreau de Kinshasa, propriétaire de son Cabinet d’avocats, Cabinet d’affaires et de négociations.

Poète, elle a publié deux Recueils de poèmes : ‘‘Congo mots pour maux ’’ aux éditions l’Harmattan en 2006 , ‘‘Infiniment Femme ’’ aux éditions Belges Le Cri : en 2009.

Nouvelliste, elle a également écrit dans une compilation de 6 nouvelles de 6 écrivains congolais, ‘‘Nouvelles de Kinshasa ’’, une Nouvelle intitulée : ‘‘Parcours d’une vie ’’ en 2008 aux éditions françaises SEPIA.

Présidente de la Société civile féminine congolaise (SOCIFEC Asbl) réseau qui veut fédérer toutes les femmes autour d’une ambition, d’un défi majeur : ‘‘Le leadership et la participation des femmes congolaises dans les organes de décision et de pouvoir “. Auteur de ‘‘L’Hymne International des Femmes pour la Paix ’’ dont elle a composé les paroles et dont l’arrangement musical a été fait par un jeune organiste Rosin Ngandu.

Elle a voulu par ce chant lyrique symboliser son combat en faveur de la Paix. En effet, en octobre 2010, lors de l’ouverture officielle de la 3e marche mondiale à Bukavu au Sud-Kivu où 40 délégations de femmes du monde entier ont marché avec les femmes congolaises main dans la main pour la Paix en RDC.

Femme engagée, déterminée, passionnée, Bestine Kazadi Ditabala a voulu par solidarité et unité, que la République Démocratique du Congo baptisée ‘‘Capitale du viol ’’ puisse prouver au monde que les femmes pouvaient être ce phare qui éclaire l’obscurité de la guerre pour construire un chemin de lumière, celui d’une Paix durable.

Elle a présenté son Hymne : ‘‘ Comme un cadeau de la République Démocratique du Congo au monde pour partager son idéal de la Paix, de l’Unité et de la Solidarité …’’.

Bajika Ndeba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *