samedi, février 27
Shadow

Le peuple gagne toujours

Le peuple gagne toujours ” est une phrase devenue très célèbre, une conviction et une devise du feu Rossy Tshimanga, cet assistant de l’Université et activiste de droits de l’homme, mort abattu lâchement par les agents de la police en 2017, à Kinshasa.

Rossy Tshimanga est l’un des martyrs de la démocratie, morts sur le champ de bataille. Il a été tué par balle lors d’une marche pacifique pour réclamer le départ de Joseph Kabila. Tshimanga était convaincu que le peuple est plus fort qu’une armée. Selon son entendement, ” le peuple gagne toujours ” veut dire que la répression a des limites face au souverain primaire.

Cette conviction de Rossy était une prophétie qui trouve déjà son accomplissement au temps présent. Il y a peu, les députés nationaux du Front commun pour le Congo (FCC) ont déposé des propositions des lois sur la réforme judiciaire. A la lumière de la Constitution, ces propositions ravissaient à la justice son indépendance. Le peuple s’y était opposé et avait manifesté deux jours durant devant le Palais du peuple.

Les magistrats ont à leur tour rejeté en bloc cette initiative. L’église catholique, la société civile et bon nombre de pays de la communauté internationale n’en veulent nullement.

Aubin Minaku, co-initiateur de ces propositions, avait pris courage avec ses deux bras pour affirmer qu’il ne reculerait devant sa volonté affichée d’assujettir la justice. Le Ministre de la justice, le chef de son orchestre ayant mijoté ce projet en a eu pour son compte à propos de cet épisode qui a laissé des stigmates. Pour avoir donné l’avis du gouvernement sans que celui-ci n’ait été discuté de ça au cours d’un conseil des Ministres. Tunda Ya Kasende a été auditionné pendant quelques heures à la Cour de cassation.

La pression contre les propositions Minaku est monté d’un cran. Ce jeudi 02 juillet, l’Assemblée nationale a décidé de surseoir le projet Minaku et Sakata, le temps pour ceux derniers d’aller expliquer le bien fondé de leurs réforme judiciaire initiée.

La liesse s’est observée au sein de la population. “C’est une victoire du peuple qui gagne toujours“, se réjouit Nana Jibikilay, infirmière de niveau A1.

Pour plusieurs analystes, la majorité populaire l’a emporté sur celle parlementaire. ” On ne défie pas tout un peuple “, prévient Franck Djongo.

Pour sa part, Séraphine Wambo, fonctionnaire de l’Etat n’a pas donné sa langue au chat quant à ce. ” L’exemple de feu Mobutu doit inspirer le FCC qui tient à prendre en otage toute une nation “.

Bajika Ndeba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *