mardi, mars 2
Shadow

CENI : Annie Mombunza s’oppose au forcing de Jeannine Mabunda sur le choix de Ronsard Malonda

Les députés nationaux, membres de la coalition Lamuka, désapprouvent d’un commun accord l’entérinement de Ronsard Malonda comme président de la CENI.

Dans une déclaration faite vendredi 3 juillet 2020 au Palais du peuple, ils demandent au président Félix Antoine Tshisekedi de ne pas investir Ronsard Malonda à la tête de la centrale électorale.

La députée nationale Annie Mombunza, élue de la circonscription de Budjala dans la province de Sud-Ubangi sur la liste du MLC, a évoqué la “violation” de la procédure de la désignation par les confessions religieuses, à travers une interview accordée au Media@plus, estime que “Ronsard Malonda n’est pas crédible pour diriger la CENI” et se dit “indignée” de la manière dont la présidente de l’Assemblée nationale a procédé et géré la question si sensible et importante qui touche à la survie de tout un peuple.

L’opposition parlementaire ne manifeste pas la peur en dénonçant ce crime , parce qu’un individu ou groupe d’individus ne peuvent pas nous faire peur. Mais, nous ne voulons pas ce forcing de Ronsard qui a travaillé depuis 2006 à la CENI. Donc, le FCC prépare déjà la tricherie pour 2023“, a dénoncé Annie Mombunza.

À son avis, “la présidente Jeannine Mabunda ne doit pas profiter de sa position politique pour imposer le choix“.

Elle lui demande de “revenir à la raison pour bien faire les choses“.

Jackie Ngolela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *