vendredi, février 26
Shadow

Crispin Nlanda Ibandal:”Que la CENCO, l’ECC et l’Eglise Kimbanguiste se réunissent d’urgence”

Crispin Nlanda , ancien président du Conseil de l’apostolat et des laïcs catholiques au Congo se préoccupe de la situation politique de la RD Congo caractérisée par l’escalade verbale entre le FCC et le CACH, sans oublier l’entérinement, d’une manière cavalière, de la candidature de Ronsard Malonda à la présidence de la CENI par l’Assemblée nationale.

À son avis, l’heure de la libération a sonné. Et, il appelle la CENCO, l’ECC et l’Eglise Kimbanguiste à se réunir d’urgence pour sauver la situation.

“Chers frères et sœurs, Congolaises et Congolais, le Congo, notre grand et beau pays, ce jardin d’Eden, ce paradis sur terre est devenu un enfer pour ses enfants. Les événements de ces derniers jours montrent clairement que les forces du mal commandent les affaires de la Nation. Ce n’est pas de la blague ni encore moins une illusion. Je voudrais attirer notre attention à tous. C’est cela ma mission”, tempère Crispin Nlanda.

L’ancien président des laïcs catholiques soutient que “le mensonge, la tricherie, la violence, la mort gratuite, l’effusion continue du sang humain sont les signes du règne du Diable; Satan, lui-même, commande ses troupes en RDC“.

Le dernier signe diabolique constitue l’interdiction des cultes publics à l’Eternel, même là où il n’y a aucun risque d’attraper la COVID-19“, accuse-t-il.

Faisant allusion à la désignation de Ronsard Malonda, Crispin Nlanda estime que, “dans le dossier de la CENI, le mensonge et la tricherie sont l’œuvre des chefs des confessions religieuses et de l’Assemblée nationale qui est la représentation du peuple“.

Ouvrons les yeux. N’est-ce pas la consécration du règne du mensonge et de la tricherie au sein de la Nation ““, alerte-t-il.

Crispin Nlanda se dit “content des vives protestations enregistrées après l’entériinement de la candidature de Ronsard Malonda à travers le pays“.

Merci à tous ceux qui refusent de cautionner ces actes. Vous êtes les instruments entre les mains du Seigneur“, salue-t-il.

Je dois particulièrement dire merci à l’Eglise Kimbanguiste, l’église du Prophète de l’indépendance et de la dignité de l’homme noir, que l’on a longtemps trainée dans la boue. L’heure a sonné. Maintenant, les trois piliers de la foi chrétienne, à savoir l’église catholique, l’église protestante et l’église kimbanguiste, parlent le même langage, se lèvent et se tiennent la main dans la main pour faire sortir le peuple de l’esclavage” martèle Crispin Nlanda.

Tenons bon. C’est maintenant l’heure. Ne reculons pas. Dressons nos fronts, longtemps courbés. Il nous faut à présent un plan d’action. Il y a urgence. Que la CENCO, l’ECC et l’Eglise Kimbanguiste se réunissent d’urgence et appellent, autour d’elles, les fils et filles de la nation qui veulent marcher dans la lumière pour exiger la tenue du dialogue des forces vives de la Nation qui doit être le lieu et l’occasion de désarmer les forces du mal en posant les fondements du pays sur la vérité, la repentance, le pardon pour la justice et la paix, signes du règne d’amour, le règne de Dieu“, conclut-il.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *