samedi, février 27
Shadow

RDC : la VSV rejette le choix de Ronsard Malonda à la présidence de la CENI

Dans une déclaration faite le matin de lundi 6 juillet 2020 à Kinshasa, la Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV), une organisation non gouvernementale de défense et de promotion des droits de l’homme, rejette le choix porté par 6 confessions religieuses sur Ronsard Malonda à la présidence de la centrale électorale.

Rostin Manketa, directeur exécutif de la VSV estime qu’au regard de constatations observées sur terrain à travers la RDC contre Ronsard Malonda, l’organisation pense que le choix des animateurs de la CENI devrait se faire avec la confiance de toutes les composantes.

Le choix de Ronsard Malonda est une prise en otage du pays par le FCC“, note Rostin.

La VSV invite la population congolaise à demeurer vigilante et tient à la réforme de la CENI avant la désignation de ces animateurs.

La VSV exige la dissolution de la composante ” confessions religieuses” qui n’inspire plus confiance aux yeux de leurs fidèles, compte tenu de son instrumentalisation par le FCC depuis de nombreuses années.

L’association invite Ronsard Malonda à renoncer à sa désignation pour sauver son honneur avant qu’il soit trop tard.

Il est temps que tous les acteurs de la société civile comprennent que la lutte à mener doit être dirigée contre les stratégies de prise en otage d’un pays par le FCC qui regorge qu’on le veuille ou pas de grands stratèges et des têtes pensantes en son sein plus que le CACH qui somnole pendant que les autres voient déjà 2023“, conseille Rostin Manketa.

La VSV dénonce le comportement de certains acteurs de la société civile tendant à fragiliser, par leurs déclarations, la lutte noble pour l’avènement de l’État de droit démocratique en RDC.

À en croire la VSV, le positionnement et les aspirations légitimes de certains acteurs de la société civile à occuper des postes au sein des institutions d’appui à la démocratie et bien d’autres ne doivent cependant pas reléguer au second plan la lutte pour le respect des valeurs démocratiques et des droits de l’homme.

La VSV invite les acteurs de la société civile à fournir des efforts pour ne pas tomber dans des considérations tribalo-ethniques.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *