samedi, février 27
Shadow

Affaire démission du Président de la Cour constitutionnelle se corse

La prétendue démission du Président de la Cour constitutionnelle a défrayé l’actualité, la semaine qui vient de s’achever. Alors que les démentis continuent à tomber, les interrogations demeurent.

Ce dimanche 12 juillet 2020 en fin de journée, la présence des agents de l’Agence nationale des renseignements (ANR) est signalée à la Cour constitutionnelle.

Ils ont exigé auprès du directeur de cabinet du Président Lwamba, Ngoy Kalenda, les sceaux et registres des courriers de la Cour.

Ce qui dénote une enquête enclenchée sur cette démission démentie mais, confirmée par certains médias, dont le magazine Jeune Afrique, auquel se réfèrent plusieurs politiques congolais, et la lettre même de la démission qui circule sur les réseaux sociaux.

En clair, les démentis ne semblent pas convaincre les hautes autorités. D’où le sens de cette enquête pour faire la lumière.

Rif KAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *