vendredi, mars 5
Shadow

Entérinement de Ronsard Malonda : Félix Tshisekedi s’oppose à son investiture

“En considération de ces éléments, l’information me donnée en l’état, ne me met pas dans les conditions de disposer conformément à la loi”. Cet extrait de la lettre du Président de la République, en réponse à la correspondance, du 10 juillet, de la présidente de l’Assemblée nationale, dénote le refus de Félix Tshisekedi d’investir Ronsard Malonda à la présidence de la CENI.

C’est un coup de marteau porté sur le dossier Ronsard Malonda. Après les manifestations publiques des partis politiques, ayant causé des morts et des dégâts, le Président de la République vient de trancher en accédant à la demande des manifestants.

L”information selon laquelle Ronsard Malonda a été désigné à l’issue d’un processus interne aux confessions religieuses est fortement contestée en fait comme en droit par certains membres de cette composante“, fait observer Félix Tshisekedi, dans cette lettre largement partagée sur les réseaux sociaux.

Le Chef de l’État a fait comprendre à Jeanine Mabunda que Ronsard Malonda est contesté par l’Eglise catholique, l’Eglise kimbanguiste et l’Eglise du Christ au Congo qui indiquent que le procès-verbal de désignation de Malonda par les confessions religieuses n’est pas l’émanation du Président et du Vice-président, lesquels sont les seuls, en vertu de l’article 17 de leur charte constitutive, à engager la composante Confessions religieuses.

La réponse du chef de l’Etat a trouvé un écho favorable auprès des contestataires de la candidature de Malonda. Cependant, la frustration est notée du côté du FCC qui, fort de sa majorité parlementaire, a entériné cette candidature en faisant fi du manque de consensus au sein des confessions religieuses.

Par Rif KAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *