samedi, avril 17
Shadow

Nord-Kivu : le chef rebelle Kitete de la milice Mazembe, retrouvé mort à Lubero

Le général autoproclamé Kitete Bushu, commandant du groupe Maï-Maï Mazembe, très actif en territoire de Lubero au Nord-Kivu, a été abattu aux premières heures de la matinée de ce vendredi 17 juillet. C’est dans la localité de Miriki, plus au Sud, que le drame s’est produit.

Même si les circonstances de son assassinat, ni même les auteurs ne sont pas encore bien identifiés, les sources locales indiquent que ce seigneur de guerre aurait été enlevé de sa cachette avant d’être exécuté quelques minutes plus tard, vers 4h du matin.

Contexte

Quelques jours seulement se sont écoulés depuis que la milice du Nduma Defence of Congo (NDC) Rénové, dirigée par monsieur Mwisha Shimwirayi Guidon, a perdu face aux Maï-Maï Mazembe de Kabido. Mais, réputé proche du groupe vaincu, le général Kitete a refusé de rejoindre les vainqueurs qui sont dirigés par monsieur Kabido, qui serait pourtant son cousin.

C’est donc dans ce contexte assez particulier que ce seigneur de guerre a trouvé la mort.

Nombreuses indiscrétions indiquent que le coup aurait été monté par le camp Kabido à qui la victime n’a pas voulu faire allégeance.

Le général autoproclamé était à la tête du mouvement Mazembe depuis 4 ans.

Alors qu’à sa création, cette milice disait vouloir combattre les rebelles rwandais FDLR dans la contrée, elle s’est également vite emportée dans la violation des droits humains à Lubero et dans toutes les parties du Nord-Kivu où elle s’est implantée.

Les habitants de la localité de Miriki et ses environs redoutent la suite des événements. Ils craignent d’être victimes des représailles des hommes fidèles au défunt et appellent les autorités gouvernementales à prendre des dispositions préventives pour prévenir le danger.

Par Charles Mapinduzi Bin Kisatiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *