mardi, avril 20
Shadow

Et si Tshisekedi exige la démission du Premier ministre!

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a fustigé les récentes nominations présidentielles au sein de l’armée et de l’appareil judiciaire, confirmant n’en être pas informé, ni avoir délégué le contreseing au Vice-premier ministre, ministre de l’Interieur, qui s’en est occupé.

Cette déclaration, soutenue par tous les caciques du FCC, a les allures d’un duel lancé contre le président de la République, à qu’il reproche “un coup de force”.

Un tel acte ne peut pas passer sans conséquence. Fatshi, qui a déjà beaucoup encaissé les réprimandes et invectives du FCC, n’est pas le même aujourd’hui.

Le Président de la République a beaucoup de cartouches aujourd’hui pour faire exploser cette coalition, constituant de plus en plus un frein à son action.

Dans cette optique, il est possible qu’il exige la démission d’un Premier ministre qui a choisi de lui brûler la politesse par un communiqué vraisemblablement innocent. Il l’a déjà et obtenu gain de cause dans l’affaire Tunda Ya Kasende.

Même le “ye mei” dont l’ancien vice-premier s’est vanté, ne s’est opposé contre l’exigence du garant de la Nation.
A l’allure où vont les choses, Ilunga pourrait devenir la version améliorée de son ancien protégé de la Justice.

Par Rif K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *