mercredi, mars 3
Shadow

Covid-19: le gouverneur Pieme inquiet après la notification du premier cas à Tshikapa

Le gouverneur du Kasaï, Dieudonné Pieme, a exprimé ses inquietudes quant à la situation de la pandémie du coronavirus à Tshikapa, chef lieu de la province où un cas local a été notifié depuis le 21 juillet 2020.

Le gouverneur dit craindre pour les deux semaines à venir. “Le malade que nous avons, est un fonctionnaire de l’État. Il a séjourné à Kinshasa depuis le mois de mars et est revenu à Tshikapa le 1 juillet 2020. Il a manifesté les premiers symptômes le 9 juillet 2020. Il a eu le bon réflexe de contacter l’équipe provinciale de riposte, dont un des membres est son propre beau-frère. Les prélèvements ont immédiatement été faits et envoyés à l’INRB, qui a sorti les résultats le 21 juillet 2020“, a-t-il explique.

Dieudonné Pieme révèle que vu le temps qui s’est écoulé entre le retour du malade de Kinshasa, la manifestation des premiers symptômes et la réponse de l’INRB, nombreux contacts du malade peuvent être contaminés.

Le gouverneur Pieme craint aussi et surtout à cause des activités de l’épouse du malade. “Son épouse vend de la friperie au marché Kamalenga, dans la commune de Kanzala, alors que la famille habite dans la commune de Dibumba 2. Quand on sait que chaque matin, son épouse utilise le transport en commun à l’aller comme au retour et que sur place au marché, elle est en contact avec diverses personnes, il est à craindre pour les quatorze prochains jours“, s’inquiète-t-il.

Le seul encouragement pour le gouverneur du Kasaï, l’état actuel du malade. “Il ne manifeste aucun symptôme et son état est encourageant. Je présume que ses anticorps ont pu bien réagir à la maladie“, s’est-il rassuré.v

Quand au cas de Marcel Ngandu, testé positif à Kinshasa et qui s’est échappé pour se retrouver aux portes de Kananga au Kasaï Central après avoir traversé Tshikapa, Dieudonné Pieme indique que ses services sont à la recherche de quatre personnes qui ont voyagé avec lui à bord d’une voiture IST, communément appelée Ketch, de Kinshasa jusqu’à Tshikapa et d’un motard qui l’a transporté de la commune de Kanzala vers Kele, où il a dû embarquer à bord d’un camion en direction de Mbuji Mayi via Kananga.

Du coté du Kasaï Central, les services de riposte ont réussi à identifier une personne qui avait voyagé avec Marcel Ngandu au départ de Tshikapa pour Kananga. Cette personne a été mise en isolement dans la localité de Kaluebo, à près de 130 Kms au sud de Kananga. Ce qui amène les contacts de Marcel Ngandu, mis en quarantaine, à 30 personnes.

Par José Kabamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *