samedi, février 27
Shadow

Covid-19: le malade du Kasaï évacué vers Kinshasa

Le cas local à la covid-19, découvert à Tshikapa dans la province du Kasaï, a été évacué depuis ce mardi matin vers Kinshasa. Le gouverneur du Kasaï, Dieudonné Pieme Tutokot, l’a annoncé ce même jour.

Depuis la confirmation par l’INRB du test positif sur un de nos compatriotes, ce dernier n’a pas voulu être placé au centre d’isolement que nous avons aménagé avec l’appui des partenaires à Katshiongo. Nous étions obligé de négocier avec lui pour ne pas le traumatiser. Finalement, nous sommes tombés d’accord pour qu’il soit évacué à Kinshasa aux frais du gouvernement provincial, où il a estimé que la prise en charge est adéquate“, a expliqué le gouverneur.

Il a en plus précisé que “depuis ce mardi matin (28 août 2020), le malade a quitté Tshikapa accompagné par des spécialistes de notre équipe locale de riposte.”

Il a dit espérer qu’ils vont arriver à Kinshasa ce soir. Quant à la famille du malade, son beau-frère et l’infirmier qui avait été en contact physique avec lui, le gouverneur Pieme a indiqué qu’ils sont assignés en résidence dans leurs domiciles sous la surveillance des éléments de la police.

La famille du malade et son beau frère sont assignés en résidence dans leurs maisons. Notre équipe de riposte avait déjà prélevé leurs échantillons qui ont été envoyés à l’INRB et nous attendons la suite avant de nous décider“, a-t-il souligné.

Le cas positif au coronavirus déclaré à Tshikapa a fait couler beaucoup d’encre et salive. Alors que les autorités affirmaient l’avoir isolé au centre de Katshiongo, à la sortie Est de la ville de Tshikapa, ce malade a été retrouvé dans sa maison démentant être malade.

Le gouverneur Pieme avait reconnu que le malade refusait de se faire isolee et qu’il était en pourparlers avec lui pour une issue.

Le Kasaï n’a jusqu’à présent enregistré qu’un seul local et un deuxième qui s’est échappé de Kinshasa et qui a été retrouvé près de Kananga au Kasaï Central où il a été mis en quarantaine en compagnie d’une trentaine de personnes qui avaient voyagé avec lui.

Par José Kabamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *