mardi, mars 2
Shadow

Sud-Kivu/Covid-19 : la population foule aux pieds les gestes barrières


Le port de masque, le lavage régulier des mains, la distanciation sociale et bien d’autres gestes barrières ne semblent plus préoccuper la population de Bukavu, peu après la levée de l’état d’urgence sanitaire par le chef de l’État Felix Antoine Tshisekedi.

Alors que dans son discours, le président de la république a demandé aux Congolais d’observer les gestes barrières pour limiter la propagation de la pandémie à coronavirus, le constat à Bukavu est au relâchement.

Dans le chef-lieu de la province du Sud-Kivu, il est devenu rare de voir une personne porter son masque. Il en est de même de la distanciation sociale. Lors des célébrations de mariage, par exemple, ce mercredi 29 mars, à Labotte dans la commune d’Ibanda, le constat est amer. Les participants à ces cérémonies y étaient en grand nombre sans cache-nez.

Ils se saluaient par les mains sans les avoir lavées avant d’accéder au lieu de célébration. La distance entre ceux qui dansaient et chantaient de joie pour honorer les mariés et jouir de la circonstance n’était d’un mètre comme souhaité.

Ce même comportement s’observe à tous les lieux dans la ville comme à l’intérieur de la province. Ce qui pousse certaines personnes à craindre le risque de multiplication de nouveaux cas positifs de covid-19. Les autorités provinciales sont appelées à plus de rigueur contre quiconque s’abstiendrait à l’observance de gestes barrières de covid-19 malgré le décofinement.
s. Bagalwa Asensio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *