mercredi, avril 14
Shadow

Kasaï : des morts et des blessés dans les affrontements communautaires à Bakuankenge

Deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessés la nuit de ce lundi 3 août 2020, dans la localité de Bakuankenge ,située à environ 150.Kms au nord de Kananga (Kasaï central) sur la route de Mweka dans la province du Kasaï, rapportent plusieurs sources sur place.

La localité de Bakuankenge d’où est originaire le sénateur Évariste Boshab fait objet des disputes entre les provinces du Kasaï et du Kasaï Central. Chacune en revendique l’appartenance.

Les victimes ont été tuées au cours des affrontements nocturnes aux armes à feu entre les Kuba du groupement Bolempo en territoire de Mweka (Kasaï) et les Lubaphones du groupement Bena Milombe qui disent appartenir au territoire de Demba (Kasaï Central).

Plus de deux cents Kuba ont attaqué mon groupement cette nuit avec des armes à feu. Ils ont blessé beaucoup de gens et j’ai déjà un mort par terre en ce moment. Ils continuent d’incedier des maisons et la population est en brousse. Moi même je suis chez moi sous la protection de la police qui n’a qu’une arme et je crains pour ma vie” explique le chef de groupement de Bena Milombe Charles Mutombo Lukampa.

Pour sa part, le chef de groupement Bolempo Justin Kum Shakobe tout en reconnaîssant les tensions à Bakuankenge, dit n’être pas en mesure d’avancer un bilan car se trouvant à Kakenge distant de 20 Kms.

Une autorité administrative de Mweka qui affirme être en route pour le lieu des incidents révèle que deux personnes ont déjà trouvé la mort de part et d’autre et dit ne pas comprendre cette brusque montée de la tension.

L’administrateur du territoire de Demba qui dit être en route lui aussi en mouvement pour Bakuankenge et qui confirme mort d’homme, indique qu’au départ ce vieux conflit était lié aux forêts et aux limites entre les territoires de Mweka et Demba.

je n’arrive pas à expliquer ce qui se passe depuis cette nuit. Nous avions convenu avec mon collègue de Mweka de nous rendre sur place pour la réconciliation de nos peuples. Curieusement, cette nuit, nous avons enregistré des affrontements“, déclare Christophe Sajaj Matoni, l’administrateur de Demba.

L’appartenance de la localité de Bakuankenge avait déjà fait l’objet des violents échanges des correspondances et des propos entre les gouverneurs Pieme du Kasaï et Kabuya du Kasaï Central en mai dernier.

Par José Kabamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *