vendredi, mars 5
Shadow

Économie: “La structure des prix des produits pétroliers doit être respectée”, tranche Acacia Bandubola

Les opérateurs économiques du secteur pétrolier de la Zone Sud amorcent un mouvement de grève, le jeudi 06 août 2020. Ils reprochent au gouvernement de la République d’avoir revu à la baisse la structure des prix, sans tenir compte des difficultés auxquelles ils font face. Sans même un appui de sa part pendant la période de Covid-19.

La ministre de l’Économie nationale, Acacia Bandubola, sur Top Congo FM, mercredi 05 Août 2020, a dit ne pas comprendre leur démarche.

Réagissant à l’ultimatum de la grève des pétrolièrs du Katanga et du grand Kasaï, la ministre de l’économie nationale indique que le gouvernement a pris à bras le corps la structure des prix des produits pétroliers dans toutes les zones de la RDC.

Nous avons réuni les revendications de nos partenaires du secteur pétrolier de tous les coins du pays de la Zone Nord au Sud de l’Est à l’Ouest. Et le gouvernement a pris acte et nous sommes entrain d’y travailler.
Le comité de suivi des prix des produits pétroliers c’est la plateforme qui nous regroupe pour discuter de la structure des prix. On ne peut pas imposer un rythme de travail au gouvernement étant donné que le produit pétrolier est un produit stratégique qui est géré par le gouvernement de la République dont le prix est fixé par le Ministère de l’Économie, en partenariat avec le secteur pétrolier, c’est ce que nous sommes entrain de faire pour l’intérêt de deux parties
,” a recadré Acacia Bandubola.

La ministre de l’Économie nationale a révélé que, l’avant dernière structure des prix des produits pétroliers remonte à 2018 et elle vient d’être réaménagée au mois de mai 2020, “ce qui veut dire que nous sommes en train de protéger les intérêts de nos partenaires, car pendant tout ce temps sur le plan international, le baril était en baisse

Selon elle, les pétroliers de la Zone Sud doivent se calmer et continuer à prester comme leurs collègues d’autres coins du pays, car la structure des prix ne va pas être changée maintenant.

Nous voulons que la Banque centrale stabilise le taux de change pour que nous ayons un taux consensuel à insérer dans la structure des prix pour tout le monde.
Le souci du gouvernement n’est pas de d
écapitaliser les entreprises, mais de les pousser à faire mieux. Pour le moment la structure des prix des produits pétroliers doit être respectée” a renchéri la ministre Bandubola.

Par Léon Mbuyamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *