vendredi, mars 5
Shadow

Arthur Omar Kayumba : “Il faut une doctrine militaire de la Nation”

“La recrudescence et la prolifération cacophonique des groupes armés et des forces négatives en RDC continuent à démontrer de façon spectaculaire que les principaux défis de sécurité sont paradoxalement influencés par d’inombrables reformes baclées de nos forces armées exécutées en bi et multilatérales”, a regretté l’Ambassadeur Arthur Omar Kayumba dans une réflexion.

Selon lui, “en faisant consommer à l’armée nationale diverses réformes par plusieurs pays aux doctrines militaires divergeantes, le pays se retrouve dépourvu de sa propre doctrine militaire. Une débandade manifestement créée à des fins hégemonistes proches de la diplomatie militaire transformationnelle brutale qu’il subit (RDC)“.

Pour lui, l’enjeu n’est donc plus d’agir sur le démentelement des groupes armés et forces négatives mais sur les relations et les alliances avérées qu’entretiennent les FARDC avec ces derniers (groupes armés) dans certaines situations.

C’est là qu’intervient l’incapacité du gouvernement à organiser soit le désarmement et soit le cantonement“, dénonce-t-il.

Même lorsque certains groupes armés auront manifesté leur intention de désarmer, les moyens de leur intégration dans l’armée et/ou de leur réintégration dans la vie civile, feront défaut“, prévient l’ambassadeur.

Ce qui le pousse à préconiser que le pays ait sa doctrine de défense. “Il nous faut une nouvelle doctrine de la défense“, martèle l’Ambassadeur Arthur Omar Kayumba dans sa réflexion.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *