dimanche, avril 11
Shadow

Haut-Katanga : les Pétrolièrs durcissent leur mouvement de grève

C’est le troisième jour consécutif de la grève déclenchée par des Sociétés pétrolières de la Zone Sud. Les prix du carburant et des frais de transport en commun sont passés du simple au double dans le Lualaba et le Haut- Katanga. Entre-temps, c’est les Gagne-petits qui en paient le prix.

Ces Opérateurs économiques qui fustigent l’inégalité des prix des produits pétroliers entre la Zone Sud et autres coins de la République démocratique du Congo, poursuivent leur mouvement de grève.
Ils tiennent à ce que les Stations services restent toutes fermées, jusqu’à ce que le gouvernement congolais prenne en compte leurs revendications.

C’est une décision à laquelle ils sont parvenus, à l’issue de la réunion du vendredi 07 août 2020, au bureau de la Fédération des entreprises du Congo (FEC/Lubumbashi).

Cet arrêt de travail a déjà des conséquences fâcheuses sur le vécu quotidien de la population. A Lubumbashi par exemple, beaucoup de Taxis et Taxis-bus sont abandonnés dans différents arrêts par manque de Carburant. Les quelques chauffeurs qui travaillent ont doublé les prix de frais de transport, une course par Taxi revient à 1.500 FC et par bus ; à 1.000 FC au lieu de 500 FC.

Ils justifient cette hausse des prix par la rareté de carburant qu’ils payent désormais chez les revendeurs, communément appelés “Kadafi” à 15.000 FC voire plus pour un bidon de 5 Litres qui revenait à 6.000 FC, il y a peu. Une course à moto-taxis se négocie entre 2.000 et 3.000 FC, selon la distance à parcourir.

Les grands perdants dans ce duel entre les pétroliers et le gouvernement congolais sont des Gagne-petits tels que, les marchands et autres qui se débrouillent au quotidien pour trouver de quoi se nourrir. Cette catégorie de personnes ne savent plus se déplacer à cause du transport dont les prix dépassent leur bourse.

Cette difficulté de transport vient s’ajouter à celles de l’insécurité qui sévit dans cette région et la crise économique due à la Covid-19 que les habitants de l’espace Katanga traversent depuis le début de l’année 2020.

Seul le Président Tshisekedi peut nous sortir de cette situation difficile“, a lâché une vendeuse du Marché M’zée Kabila, habitant le Quartier Kasapa.

Par Léon Mbuyamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *