lundi, mars 8
Shadow

Covid-19 : l’OMS et Moscou discutent pour tester l’efficacité du vaccin russe

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les autorités sanitaires russes discutent du processus de « préqualification éventuelle » par l’OMS d’un nouveau vaccin anti Covid-19, approuvé par Moscou. L’agence onusienne indique que la « pré-qualification » et l’homologation d’un vaccin passaient par une évaluation « rigoureuse ».

« Nous sommes en contact étroit avec les autorités sanitaires russes et des discussions sont en cours concernant une éventuelle pré-qualification du vaccin par l’OMS », a déclaré un porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic, lors d’un point de presse virtuel à Genève. Il a estimé que l’accélération des progrès dans le développement des vaccins ne pouvait pas se faire au prix d’un compromis sur la sécurité et l’efficacité des vaccins.
« Mais là encore, la pré-qualification de tout vaccin comprend l’examen et l’évaluation rigoureux de toutes les données requises en matière de sécurité et d’efficacité » lors des essais cliniques », a pécisé Jasarevic. Et au niveau de l’OMS, ce processus serait le même pour tout candidat vaccin.

De plus, « chaque pays dispose d’organismes nationaux de régulation qui approuvent l’utilisation de vaccins ou de médicaments sur son territoire », a indiqué Jasarevic en soulignant que « les fabricants demandent à bénéficier de la pré-qualification de l’OMS parce que c’est une sorte de label de qualité».

15.131 décès en Russe dûs à la Covid-19

Pour obtenir ce label de qualité, il y a donc un examen et une évaluation de toutes les données requises sur la sécurité et l’efficacité qui sont recueillies lors des essais cliniques. En sus des validations accordées dans chaque pays par les agences nationales, l’OMS a mis en place un processus de pré-qualification pour les vaccins mais aussi pour les médicaments.

« Un projet des vaccins candidats est maintenu et mis à jour chaque semaine sur le site web de l’OMS. Il existe actuellement plus de 160 vaccins candidats », a expliqué Jasarevic. Et parmi les 26 candidats qui sont au stade des essais cliniques à travers le monde, six avaient atteint, fin juillet, la phase 3 des essais cliniques, qui implique des tests plus étendus chez l’être humain. Il s’agit de trois candidats vaccins développés par des laboratoires chinois, deux américains et un britannique.

Plus largement, le porte-parole de l’OMS s’est dit encouragé par la rapidité avec laquelle plusieurs vaccins candidats ont été développés. Il espère « que certains de ces vaccins se révéleront sûrs et efficaces ». Il a toutefois averti que pour l’heure « il est vital d’appliquer des mesures de santé publiques qui fonctionnent ». « Nous devons continuer à investir dans le développement de vaccins et de traitements qui nous aideront à réduire la transmission à l’avenir », a conclu le porte-parole de l’OMS. La Russie recense au moins 897.599 cas confirmés de Covid-19 dont 15.131 décès, selon un bilan établi mardi par l’OMS.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *