mardi, mars 2
Shadow

Kinshasa : Henri Yav est libre!

L’ancien ministre des finances, Henri Yav, qui devait répondre à une convocation du Parquet général près la Cour d’appel Kinshasa/Gombe, jeudi 12 août, s’y est fait représenter par ses avocats.

L’ancien ministre n’a pas été mis sous Mandat d’arrêt provisoire, contrairement à la rumeur des réseaux sociaux soulignant qu’il a été transféré à la prison centrale de Makala, après l’audience.

Ses avocats ont vite dénoncé l’incompétence de la Cour d’Appel l’ayant convoqué. Ils souligné que si l’ancien argentier congolais devait se présenter devant une instance judiciaire pour un sujet concernant l’affaire de 100 millions Mutanda Minig, il se présenterait à la Cour de cassation, qui est une juridiction naturelle devant le juger et non à la Cour d’appel.

La juridiction où il devait être entendu n’est pas celle-là. Sa juridiction naturelle est la Cour de cassation. Un protocole d’accord a été signé entre le gouvernement, notamment entre le ministre des Finances et Mutanda Minig. Ce n’est pas un problème individuel concernant Yav Mulang“, a expliqué un proche de l’ancien ministre des Finances.

Le Procureur général près la Cour d’appel Kinshasa/Gombe avait convoqué l’ancien ministre des Finances afin pour être entendu sur des faits infractionnels lui imputés. Son non-déplacement a suscité plusieurs interprétations au sein de l’opinion publique.

Par Jackie Ngolela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *