samedi, avril 17
Shadow

Kasaï : Félix Tshisekedi appelé à stopper les ambitions “expansionnistes” des politiciens à Bakuakenge

Dans une déclaration rendue publique, le lundi 17 août 2020, un groupe des députés provinciaux du Kasaï, en séjour à Kinshasa, dit prendre acte des affrontements sanglants à Mwanga et à Bakuakenge, entre deux peuples qui “cohabitant dans les environs et qui ont toujours vécu de manière pacifique depuis des décennies”. Ces députés regrettent les incendies des maisons et les pertes en vies humaines dans la région.

Tout en condamnant ces violences, ce groupe des députés du Kasaï affirme qu’il est avéré que c’est la confusion délibérément entretenue par des politiciens véreux au sujet de la limite administrative entre le territoire de Mweka et celui de Demba, appartenant respectivement aux provinces du Kasaï et du Kasaï Central qui attise les antagonismes entre les peuples.

Sollicitons l’implication de son excellence (…) Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et du gouvernement central à mettre fin aux ambitions expansionnistes des politiciens en mal de positionnement dont l’action menace la cohésion nationale et provinciale“, lit-on dans cette déclaration.

Enfin, les députés signataires réaffirment leur attachement au vivre ensemble entre les peuples et rejettent l’idée que les limites tribales puissent coïncider avec les limites administratives.

Des affrontements intercommunautaires ont opposé, au début du mois d’août, les populations Kuba de Mweka (Kasaï) à celles Lubaphones se réclamant de Demba (Kasaï Central) au sujet des terres arables et ont fait officiellement 11 morts.

Dans un rapport publié toujours en ce mois d’août mais, portant sur la période d’avril à mai 2020, le GEC affirme que c’est l’origine du village natal du sénateur FCC, Évariste Boshab qui serait au centre des tensions à Bakuakenge.

Par José Kabamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *