dimanche, avril 11
Shadow

Lualaba : la police présente au gouverneur 7 bandes des “criminels” appréhendés

Une cinquantaine des présumés bandits, qui opéraient entre Kolwezi, Lubumbashi et Kasumbalesa, ont été présentés, mercredi 19 août, au gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej.

Il s’agit de 7 groupes des “criminels militaires et civils, de tous sexes confondus, présumés auteurs de plusieurs cas d’insécurité, que les services de sécurité ont maîtrisés.

Chaque groupe a son meneur et 2 malfaiteurs informaticiens. Ce sont des informaticiens les plus recherchés pour le déverrouillage des téléphones, PC et autres appareils volés.

Les services de sécurité ont indiqué que ces présumés bandits ont été arrêtés dans différentes circonstances. Ils seraient parmi ceux qui sèment terreur et désolation à Lubumbashi, Kasumbalesa et Kolwezi, en tuant et violant les paisibles citoyens avant d’emporter argent et autres biens de valeur.

Le gouverneur du Haut-Katanga a été représenté à cette cérémonie par son ministre de l’Intérieur, porteur du message de la synergie commune entre ces deux provinces, victimes des actes de barbarie.

Il a aussi amené un groupe des malfrats qui avaient réussi à tuer un sujet chinois à Kolwezi avant de s’enfuir, mais arrêtés à partir de Lubumbashi.

Les meneurs de ces 7 bandes sont entre autres : Tshimanga Tshibangu, Kazadi Kabengele, Kalolo Elvis, Kasongo Dany, Tshamala Freddy pour ne citer que ceux-là.

Le gouvernement provincial du Lualaba, par le biais de son animateur, a félicité les forces de sécurité pour ce coup de filet réussi et les a encouragés à poursuivre le démantèlement de tous les réseaux des criminels qui insecurisent les habitants de ces 2 provinces sœurs.

Richard Muyej a également émis le vœu de voir la justice faire un bon travail pour condamner ces bandits.

Douze armes et plus de 700 munitions ont été retrouvées dans leur cachette avec la complicité des femmes.

Le weekend dernier, Jacques Kyabula, Gouverneur du Haut-Katanga, avait sollicité le concours de ses collègues de Tanganyika et Lualaba dans la lutte contre le banditisme à Lubumbashi et Kasumbalesa.

Par Léon Mbuyamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *