mercredi, février 24
Shadow

RDC: l’ECC demande à l’ONU de renforcer la sécurité autour du Dr Mukwege

Des messages de soutien et de demande de plus de sécurité au Prix Nobel de la paix, le congolais Dr Denis Mukwege, fusent de partout.

Après les acteurs sociaux et politiques, les Organisations de défense des droits humains, c’est le tour de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), une communauté à laquelle fait partie Denis Mukwege comme pasteur.

A en croire un communiqué signé par son président national, le Dr André Bokundoa, l’ECC interpelle la MONUSCO sur les menaces persistantes que subit le Prix Nobel congolais et souhaite voir celle-ci renforcer le dispositif sécuritaire placé en sa faveur.

«L’Eglise du Christ au Congo apprend par plusieurs sources les menaces que subit le Prix Nobel, pasteur, professeur et Docteur. Elle interpelle les autorités de la MONUSCO et demande le renforcement du dispositif sécuritaire qui a été mis en place afin de garantir la protection du Dr Mukwege et de sa famille.» dit le communiqué.

L’ECC a par ailleurs, salué à sa juste valeur, l’initiative du président de la République qui a demandé que des enquêtes soient diligentées et que le gouvernement prenne toutes les dispositions pour la sécurisation du docteur Mukwege.

En outre, cette plateforme regroupant les églises protestantes du Congo demande aux autorités politiques et militaires du Sud-Kivu de garantir l’intégrité physique du Prix Nobel congolais, ce patrimoine mondial, à veiller à son honneur et à faciliter son oeuvre et son engagement.

«L’ECC demande aux autorités civiles et militaires du Sud-Kivu, à tous les responsables politiques et instances chargées de la sécurité dans le pays, d’assurer l’intégrité physique du Dr Mukwege, à veiller à son honneur personnel et à faciliter son oeuvre et son engagement consacré aux vulnérables » écrit-il.

À cet effet, une pétition est lancée en ligne pour exiger la protection de l’intégrité physique du Dr Denis Mukwege par les Nations Unies. Cliuez sur ce lien pour signer la pétition: http://chng.it/62VTfnmd

Par J.M. Martial Bisimwa, Correspondant au Sud-Kivu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *