jeudi, mars 4
Shadow

Sankuru : l’Assemblée provinciale sollicite l’implication de Félix Tshisekedi dans la crise contre le gouverneur

Le président de l’Assemblée provinciale du Sankuru, Benoît Olamba, a tenu une conférence de presse, dimanche 23 août, à Kinshasa pour exprimer son ras-le-bol envers l’attitude de Joseph Mukumadi, gouverneur de cette province.

Dans ses propos, Benoît Olamba a sollicité l’implication personnelle du Président de la République pour une solution à la confusion qui perdure au Sankuru.

“Que le Chef de l’État stoppe cette situation non avantageuse qui prévaut dans notre province suite à la mauvaise gestion de Joseph Stéphane Mukuladi », a-t-il lancé en substance.

« Le bureau de l’Assemblée provinciale du Sankuru sollicite l’implication de monsieur le Président de la république, Chef de l’Etat en sa qualité de garant de la nation, pour faire cesser les souffrances infligées depuis de longs mois par sieur Stéphane Mukumadi à la population du Sankuru, qui mérite aussi de jouir de l’Etat de droit, dont il a fait son cheval de bataille », a plaidé Benoît Olamba.

Le speaker de l’assemblée provinciale du Sankuru a ainsi appelé Mukumadi à arrêter de poser les actes qui perturbent la quiétude de la population et de se mettre à la disposition de la justice.

L’occasion faisant le larron, Benoît Olamba a invité le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et sécurité à saisir la CENI, en vue de « l’organisation de l’élection des gouverneur et vice-gouverneur de la province du Sankuru ».

Selon Benoit Olamba, l’organe délibérant du Sankuru ne saurait travailler avec une personne qui a été dépouillée de sa qualité de gouverneur.

« L’arrivée de Joseph Stéphane Mukumadi au Sankuru n’a aucun caractère officiel. C’est un citoyen poursuivi par la justice qui revient pour étouffer les conséquences de ses actes répréhensibles. Depuis sa déchéance par la plénière de l’Assemblée provinciale et sa mise en accusation, ce monsieur a cessé d’être gouverneur du Sankuru et ne peut donc plus engager la province » , a martelé M. Olamba.

Il convient de rappeler que c’est depuis novembre 2019 qu’une crise interinstitutionnelle oppose le gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi à l’Assemblée provinciale. Les avocats de Mukumadi, quant à eux, persistent et signent que Stéphane est toujours et demeure gouverneur du Sankuru.

Bajika Ndeba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *