mardi, avril 20
Shadow

RDC : la VSV soutient la position des sénateurs americains sur la lutte contre l’impunité et corruption

Les réactions congolaises sur la lettre des sénateurs américains sur la situation politique en RDC. La dernière en date est celle de la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV), qui dit avoir lu avec attention et intérêt cette lettre de quatre sénateurs américains.

Selon l’ONG du feu Floribert Chebeya, “toute interférence dans les affaires internes d’un Etat qui ne respecte pas les droits de ses citoyens est salutaire et rentre dans le cadre de l’universalité des droits humains et répond à l’aspiration profonde de la population congolaise à vivre dans la dignité à travers le respect de ses libertés et droits fondamentaux”.

Cette mise au point est une réplique à la réaction des sénateurs congolais qui ont brandi, à leurs collègues américains, le souverainisme et l’indépendance de la RDC.

“Les Sénateurs américains sont des êtres humains comme les Congolais et par conséquent, ils ont réagi pour contribuer au respect des droits de l’homme et au bien-être de ces derniers, soumis à de nombreuses violations des libertés et droits humains, à l’insécurité, aux massacres… consécutifs aux maux soulignés dans leur lettre dont entre autres la corruption, le détournement des fonds publics, l’exportation illicite de l’or, le blanchement des capitaux, etc.”, a fait remarquer la VSV.

Selon elle, l’emprise de l’ancien régime de Joseph Kabila sur la RDC, telle que déclarée par les sénateurs américains, est bien réelle et empêche effectivement le Président Tshisekedi, qui doit tout faire pour s’émanciper totalement, de matérialiser la lutte contre la corruption et celle contre l’impunité.

“Cette prise en otage de la RDC par l’ancien régime a été bien observée récemment par le tollé de protestation du FCC contre les nominations faites par le Président Felix dans la magistrature et dans l’armée alors que ces nominations ont été bien accueillies par la population”, fait-elle observer.

Elle demande aux autorités congolaises de devenir de vrais hommes et femmes d’Etat, seule voie royale pour mettre de côté leurs intérêts personnels et partisans, pour enfin se mettre au service de la population congolaise.

“Les Sénateurs congolais, en lieu et place de critiquer leurs homologues américains, auraient dû soutenir la lettre de ces derniers qui devrait leur servir d’outils de réflexion pour explorer les voies et moyens de lutter effectivement contre l’impunité, la corruption à la base de beaucoup de violations des droits humains et surtout d’œuvrer pour les reformes électorales nécessaires pour des élections transparentes, libres et justes en 2023 en RDC”, a-t-elle conseillé.

La VSV rappelle aux autorités congolaises que seul le fonctionnement effectif d’un réel Etat de droit perceptible à travers entre autres la transparence dans la gestion des affaires publiques, l’obligation de rendre compte, la lutte contre la corruption, contre l’impunité, le respect de tous les droits humains et des valeurs démocratiques,… mettra fin aux ingérences extérieures jugées salvatrices actuellement par la majorité des Congolais paupérisés à souhait”, a soutenu la VSV.

GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *