mardi, mars 2
Shadow

Sud-Kivu : Uwezo Africa Initiative appelle les autorités à punir les auteurs des violences contre les femmes

L’organisation Uwezo Africa Initiative, déplore, la persistance des violences sexuelles et celles basées sur le genre, qui ne cessent de s’enregistrer du jour au jour dans la ville de Bukavu en particulier et dans certains territoires de la province du Sud-Kivu.

La coordinatrice de Uwezo Africa Initiative, Douce Namwezi a révélé, dans l’entretien accordé à Medi@plus, que la plupart des auteurs de ces actes de violences sexuelles sont bien connus, et ne sont même pas inquiétés par qui que ce soit.

« Dans la province du Sud-Kivu, la persistance des violences sexuelles et celles basées, sur le genre est favorisée par l’impunité. Ici les auteurs de ces actes ne sont pas punis. Ce qui conduit à ce que les filles, femmes et petits garçons continuent d’en être victimes. Si on arrive à punir les commanditaires de ces actes, les autres ne pourront pas suivre ce chemin », a-t-elle estimé.

Elle a fait savoir que dans leur feuille de monitoring et d’analyse des violences basées sur le genre, son organisation a documenté, dans la période allant du 15 au 31 juillet 2020, 26 cas de violences sexuelles et celles basées sur le genre dans la ville de Bukavu et dans le territoire de Kabare.

« Un rapport qui avait montré que la plupart des cas ont été enregistrés lors de la période de confinement décrétée par les autorités congolaises suite à la présence de la pandémie à Coronavirus en RDC », a-t-elle expliquée.

Uwezo Africa Initiative recommande aux autorités politico-administratives dans la province du Sud-Kivu de prendre au sérieux la situation des violences sexuelles et celles basées sur le genre, ainsi que des mesures pour limiter ces cas.

Elle demande également aux autorités ayant la justice dans leurs attributions de sanctionner sévèrement les commanditaires des violences sexuelles et celles basées sur le genre en province et cela conformément à la loi.

Par Martial Bisimwa, depuis Bukavu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *