dimanche, avril 11
Shadow

Affaire milice de Kingabwa: ACAJ salue l’arrestation de Pierre Mutanga et sa bande

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), une ong de défense des droits humains, a dit, à travers son coordonnateur Georges Kapiamba, samedi 5 Septembre, sa joie de voir le Directeur Administratif de la Maison civile du Chef de l’État être mis sous Mandat d’arrêt provisoire (MAP) aux côtés d’une vingtaine d’autres personnes dans l’affaire milice de Kingabwa.

Après avoir réuni les éléments des preuves, la police a transféré Pierre Mutanga et plus de 20 jeunes auprès de l’auditorat militaire Supérieur de Kinshasa-Gombe, qui les a placés sous mandat d’arrêt provisoire à la prison centrale de Makala depuis 3 jours après les avoir auditionnés. Nous sommes satisfaits par le déroulement de cette enquête judiciaire“, a indiqué Maître Kapiamba.

L’ong ACAJ a formulé ses attentes de voir ce dossier se poursuivre dans le respect des lois du pays. “Nous souhaitons que leur droit à la défense soit observé et que la juridiction compétente soit saisie de façon qu’il y ait un procès équitable pour que les coupables soient sanctionnés conformément aux lois de la République. Ce qui servira d’exemple à toute personne qui serait tentée d’entretenir une milice”, a déclaré le coordonnateur de l’ACAJ. Il indique n’avoir pas identifié les concitoyens détenus préventivement comme membres d’un certain parti politique comme beaucoup le confirment.

Pierre Mutanga, Directeur Administratif de la Maison civile de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est fondateur de l’Eglise catholique libérale en RDC et ancien prêtre catholique romain. Il aurait initié un mouvement des jeunes, assimilé à une milice, surpris en plein entraînement dans une parcelle dans le quartier de Kingabwa à Kinshasa.

Par Léon Mbuyamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *