mercredi, avril 14
Shadow

RDC : les ONGDH se félicitent de l’arrestation de Christian Ngoy

L’ ong des droits de l’Homme la Voix des Sans Voix (VSV) s’est félicitée de l’arrestation et transfèrement à Kinshasa du Colonel Christian Ngoy Kenga Kenga, l’un des présumés assassins de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Pour le Secrétaire exécutif de la Voix de Sans Voix pour les droits de l’Homme, Rostin Manketa, cette arrestation, intervenue 10 ans après, est un signal fort qui vient mettre fin au régime des intouchables et témoigne le véritable Etat de droit.

Il l’a déclaré ce vendredi 4 Septembre à Kinshasa.”C’est vraiment un signal fort, nous espérons qu’il sera rapidement présenté devant la justice pour élucider les circonstances de la mort de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, deux défenseurs des droits Humains, afin qu’il réponde aussi de ses actes. Nous sommes très contents de ce signal fort lancé et nous félicitons les forces de sécurité qui ont participé à cette arrestation, ainsi que les autorités congolaises qui commencent à donner les signaux forts dans la lutte contre l’impunité en RDC“, a-t-il déclaré.

Pour Justicia ASBL, une ONG de défense des droits de l’Homme, basée à Lubumbashi, avec l’arrestation du Colonel Christian Ngoy, condamné par défaut dans ce double meurtre, il y aura réouverture du Procès pour que toutes les vérités soient connues.

Timothée Mbuya, son Coordonnateur national, a fustigé le comportement des autorités de l’époque qui ont protégé les présumés assassins de Chebeya et Bazana. “Comme nous n’avons pas cessé de le dire, derrière les assassins de nos 2 Collègues, se cachent les hautes autorités du pays qui ont protégé Christian Ngoy alors Major dans la Police Nationale jusqu’à devenir Colonel. Pour nous, c’est très très inquiétant.“, a déploré cet activiste des droits de l’Homme.

Il a félicité les actuels dirigeants du pays pour les efforts allant dans le sens de décourager les criminels. “Coup de chapeau aux nouvelles autorités qui viennent de démontrer que l’État de droit n’est pas un slogan vain“, a-t-il encensé.

Christian Ngoy Kenga Kenga, arrêté jeudi 03 septembre, à Lubumbashi et transféré le même jour dans la capitale congolaise, était plus proche du Général John Numbi alors, numéro 1 de la police en 2010, lors de la mort de Chebeya et son chauffeur.

Par Léon Mbuyamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *