vendredi, mars 5
Shadow

Kananga : les femmes dans les rues pour dire non aux violences sexuelles

Le collectif de femmes de différentes associations et organisations de promotion et défense de droit de femmes était dans les rues de Kananga ce vendredi 11 septembre pour dénoncer et fustiger les différents cas de violences basées sur le genre qui sévissent sur la ville et ses environs.

Cette marche a débuté au rond-point Notre-Dame en passant par la Monusco pour se terminer au building administratif, où un mémorandum, adressé au chef de l’État, différents agences des Nations-Unies, les forces de l’ordre, était lu et remis au gouverneur a.i Ambroise Kamukuny Mukinay.

Dans ce mémo, ce collectif de femmes constate la recrudescence des violences sexuelles pendant ces deux dernières années dont les statistiques s’élèvent à plus de 2000 cas de violences faites aux femmes depuis 2019 jusqu’à nos jours.

Nous sommes humiliées, maltraitées, certaines d’entre nous sont violées, violentées et notre dignité n’est pas prise en compte“, se plaignent ces femmes.

Pour mettre fin à ces violences, ce collectif sollicite l’implication personnelle du chef de l’Etat pour réprimer les violences faites à la femme et enfants, assister avec un fonds d’appui aux survivantes des violences sexuelles ainsi que leurs réinsertions dans la société et l’engagement des autorités politico-administratives pour mettre fin à l’impunité dont sont victimes les jeunes filles et femmes.

Pour sa part,le gouverneur a.i Ambroise Kamukuny a promis de faire parvenir le mémo aux destinataires et une réponse leur sera donnée dans un bref délai.

Par Fabrice Kabamba, depuis Kananga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *